AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
the law
avatar





- Statut : célibataire, le mariage n'a jamais été une option pour lui. il ne croit pas en l'amour éternel.
- Origines : irlandais depuis des générations, il ne connait rien d'autres.
- Relations : anja - coéquipière, meilleure amie et bien plus.
gemma - autant attiré que rebuté. son esprit lui joue des tours, il ne pense qu'à la revoir.
abel - ami de longue date, compagnon de boxe, soutien si nécessaire.
Caem - les affaires sont les affaires, rendant service et ami par la même occasion.
kaithlyn - danseuse préférée, victime secourue et surprotégée

- Pseudo : Laora
- CELEBRITE : Jon Bernthal
- AGE : 27
- MESSAGES : 256
- CRÉDITS : moi (ava)
- PIEGE DEPUIS : 01/10/2017
- Clovers : 17
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3901-cadell-the-best http://lttp.forumactif.org/t3907-cadell-policier-corrompu
MessageSujet: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   01.10.17 19:18


Je suis un boulet et j'ai écrasé mon post Surprised Sad



Dernière édition par Cadell Lockwood le 02.10.17 21:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   01.10.17 23:23

monsters & gods


Le bar était rempli de clients qui avaient le verbe haut. Il y avait une demi heure à peine une baston avait manquée de peu de se finir en meurtre. Une histoire d'old lady. Pourtant, même les jeunes savaient qu'il ne fallait surtout pas toucher les old lady. Les femmes des autres membres. Il avait fallut trois ou quatre autres gars pour les séparer. Et puis, il y avait Gemma en fond de scène, en train de tout nettoyer. Les tables renversées, les verres explosés, les liquides déversés, les tâches de sang. Et il fallait faire vite, le Red Lion devait se garder de faire parler de lui. Surtout en ces temps de violence et de vengeance. Une fois le tout nettoyé avec l'aide d'une autre poule, elle retourna se placer derrière le comptoir et en profita pour se servir une bière. Un des hommes la surveillait du coin de l'oeil. C'est dans le seconde qu'elle annota sa consommation sur le livret des comptes, réglés chaque fins de mois. Elle but une grande gorgée avant de servir une old lady. Celle qui était au coeur de la dispute entre les deux hommes. Elle paraissait fatiguée de ces histoires, Gemma ne put s'empêcher de lui lancer un sourire compatissant. Cette même femme commença alors à lui parler de la situation plus en détail. Le plus jeune s'était amouraché d'elle, et comme l'auraient faits deux lions dans la nature, ils se sont battus pour se prouver qui était le roi de la savane. Mais si il est con aussi.. ajouta Gemma à l'histoire de l'old lady, tout en regardant le jeune se faire éjecter propre du bar par tous les membres du gang. Les portes se refermaient qu'il avait déjà déguerpi, non sans vaciller en reprenant ses appuis. Personne ne touchait aux old lady. Sinon c'était la merde.

Pendant un instant, le bar se fit silencieux le temps que tout le monde se reprenne. Puis le silence se brisa pour laisser place aux échanges conviviaux et alcoolisés, comme si rien ne s'était passé. Seulement, un deuxième temps de silence se fit en entendant la porte s'ouvrir et que tout le monde crut que l'homme allait revenir demander des comptes. Gemma semblait perdue dans ses pensées et, à l'attention de l'old lady, lança à demi mots Mais il veut se faire tuer ou quoi? Lorsque la silhouette entra, bien plus grande que celle attendue, tout le monde retourna à ses affaires. Sauf Gemma, comme tétanisée. Elle se serait attendue à tout et à n'importe quoi, mais certainement pas à lui. Elle aurait peut-être préféré que le gosse revienne après tout. Lorsqu'elle manqua de peu de croiser son regard, des frissons parcoururent son corps. Ses poils, au garde à vous voulaient la dénoncer. Enfin, dit-elle en reprenant ses esprits, Tout ça est passé. Bois un coup ma belle ! proposa-t-elle à la femme en trinquant. Ne pas le regarder. Ne pas s'occuper de lui. Faire en sorte qu'il passe son chemin le plus vite possible. Son coeur s'emballait tellement que ses mains tremblèrent. Putain balança-t-elle à voix basse. Une foule d'émotions la parcourut. Rancoeur, malaise, passion.. Elle n'arriverait jamais à rester en place avec tout ça. Fort heureusement pour elle, sa collègue l'avait servi en deux secondes. Cette même collègue qui draguait tout ce qui bougeait, bien que seulement les greys maintenant. Les regards furtifs de Gemma dans sa direction ne trompaient pas, mais étaient bien dissimulés. Elle avait essayé de faire semblant de manquer son signe. C'était sans doute loupé. Pourtant, son sang ne fit qu'un tour lorsqu'elle le vit boire son verre d'une traite. Elle se dirigea à l'autre bout du bar, en faisant un signe de la main à l'old lady... qui était déjà repartie avec son homme. A peine eut-il reposé son verre et prit commande d'un deuxième qu'elle s'en occupait. Sa collègue n'y comprenait plus rien, et ça se voyait : les yeux rivés sur la brune, elle grimaça avant de comprendre que de toute façon elle n'avait plus le choix que de laisser ce client avec elle. De toute façon, un tas d'autres clients attendaient leur tour.
C'est d'un bruit assez sourd qu'elle tapa le verre sur le comptoir, rempli plus que la normale. Peut-être que cette fois il sera dégusté au lieu d'être bu d'une traite. Elle ne savait plus bien comment le regarder. La peur était loin d'être la première expression qui vint. C'était plus un sourire narquois qui était accroché à son visage, comme pour évincer le sentiment d'attirance. Cet homme était bien loin de ses idéaux et pourtant si proche d'elle. Elle dut s'activer à faire la vaisselle pour éviter de trembler. Ses nerfs avaient été rarement autant mis à l'épreuve durant ces dernières années. Chaque partie de cet homme lui rappelait leurs échanges tendus et mêlés d'hésitation. Elle reprit une gorgée de sa bière avant de le regarder droit dans les yeux.

(c) REDBONE



@Cadell Lockwood
Revenir en haut Aller en bas
the law
avatar





- Statut : célibataire, le mariage n'a jamais été une option pour lui. il ne croit pas en l'amour éternel.
- Origines : irlandais depuis des générations, il ne connait rien d'autres.
- Relations : anja - coéquipière, meilleure amie et bien plus.
gemma - autant attiré que rebuté. son esprit lui joue des tours, il ne pense qu'à la revoir.
abel - ami de longue date, compagnon de boxe, soutien si nécessaire.
Caem - les affaires sont les affaires, rendant service et ami par la même occasion.
kaithlyn - danseuse préférée, victime secourue et surprotégée

- Pseudo : Laora
- CELEBRITE : Jon Bernthal
- AGE : 27
- MESSAGES : 256
- CRÉDITS : moi (ava)
- PIEGE DEPUIS : 01/10/2017
- Clovers : 17
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3901-cadell-the-best http://lttp.forumactif.org/t3907-cadell-policier-corrompu
MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   02.10.17 21:01


J'étais à la fois ravi et agacé qu'elle remplace la fausse blonde trop intimidé par ma présence, mais que j'aurais bien bousculé un peu histoire de me donner l'impression d'avoir du pouvoir. J'étais comme ça, toujours à douter de moi et de mes compétences. Et puis je l'aurais bien mis dans mon lit, même si je n'avais que très peu de chance vu qu'elle appartenait aux mecs de ces lieux. Tout comme Gemma, je n'attendais rien mais il était évident que quelque soit notre semblant de relation, si on peut appeler ça comme ça, cela lui attirerait des problèmes ou une ou deux discussions houleuses. La brune n'avait qu'un rôle de "poule" pour eux mais je savais comment ces hommes fonctionnaient. Ils ne partageaient rien n'y personne. J'ai baladé mes yeux sur elle, passant de ses yeux noisettes à ses lèvres puis à gorge, descendant vers sa poitrine et terminant sur ses mains. Je pouvais presque imaginer chaque partie de son corps sous ses vêtements. Ses mains tremblaient, la jeune femme devait penser que je n'étais là que pour la ramener au poste. Elle était loin du compte. Je n'étais pas un flic modèle et j'étais plus inspiré à l'aider qu'à la faire enfermer. Je ne lui adressais même pas un sourire pour réponse au sien qu'elle s'était forcée à faire. Je me suis contentais de regarder le nouveau verre qui se présentait devant moi. Bien rempli, comme je les aimais. « Parce que tu t'y connais en whisky au point de vouloir que tes clients les apprécies ? » Ce n'était pas très amical comme réponse mais je n'arrivais pas à lui décrocher une phrase sympathique. Voir que sa situation ne s'était pas arrangée m'énervait quelque peu. Je pensais qu'elle était plus forte que ça et qu'elle n'avait pas besoin d'être protégée par une bande de voyous dangereux. Mais après tout je ne connaissais pas grand chose de sa vie.





Dernière édition par Cadell Lockwood le 03.10.17 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   03.10.17 12:23

monsters & gods


Cadell se serait sans doute passé de l'intervention de Gemma derrière le bar. C'est en tout cas ce qu'elle en déduisit le voyant suivre partiellement du regard sa collègue. Elle s'en foutait, il avait qu'à pas venir ici si il voulait se taper une gonzesse. Surtout sur ses heures de service à elle. Gemma était une des plus jeunes recrues, mais sachant qu'elle s'évertuait à bien travailler, elle avait obtenu pas mal de reconnaissance derrière le bar. Le regard tranchant et la voix grave, Cadell entreprit de lui répondre concernant le whisky qu'elle venait de lui servir. C'est à ce moment que Gemma se rappela ce qu'elle détestait chez cet homme. Cette suffisance, ce ton hautain, et ce dédain. C'était ce qui la mettait hors d'elle et à la fois la poussait à creuser et se rendre compte qu'il était bien plus que ce qu'elle imaginait. Suite à la réponse de Cadell, un phénomène assez étrange surprit Gemma. Elle ne contenait plus ses nerfs, et tout son corps se détendit. Pas tellement. Mais je sais combien il coûte en contrebande. Elle aimait le narguer. Elle prit appui de ses mains sur le comptoir, se rapprochant ainsi un peu plus de lui. Sa fougue lui jouait des tours, une envie irrépressible de le séduire, une curiosité mal placée.. Et toi, sais-tu faire la différence entre le bon et le mauvais? La comparaison avec leur mode de vie était flagrante. Je te laisse deviner de quel whisky il s'agit. Si tu trouves, je t'en remets un. Jouer. Réfléchir. Agir. Gagner. Il suffisait d'un mouvement, d'une respiration ou d'un mot de la part de Cadell pour que l'imagination débordante de Gemma revienne à la surface. Il avait le don de la sublimer rien que par sa présence. Et ça, elle ne le voyait pas. Les greys un peu plus. Ils veillaient au grain. Mais soudain toute la bande fut contrainte de quitter le bar pour une mission. Les bruits sourds des moteurs se firent entendre pour ensuite s'éloigner.

(c) REDBONE


Revenir en haut Aller en bas
the law
avatar





- Statut : célibataire, le mariage n'a jamais été une option pour lui. il ne croit pas en l'amour éternel.
- Origines : irlandais depuis des générations, il ne connait rien d'autres.
- Relations : anja - coéquipière, meilleure amie et bien plus.
gemma - autant attiré que rebuté. son esprit lui joue des tours, il ne pense qu'à la revoir.
abel - ami de longue date, compagnon de boxe, soutien si nécessaire.
Caem - les affaires sont les affaires, rendant service et ami par la même occasion.
kaithlyn - danseuse préférée, victime secourue et surprotégée

- Pseudo : Laora
- CELEBRITE : Jon Bernthal
- AGE : 27
- MESSAGES : 256
- CRÉDITS : moi (ava)
- PIEGE DEPUIS : 01/10/2017
- Clovers : 17
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3901-cadell-the-best http://lttp.forumactif.org/t3907-cadell-policier-corrompu
MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   04.10.17 20:57


Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire en coin et de lever les yeux au ciel en écoutant sa réponse. Cette belle brune avait le don de remettre toujours sur le tapis le fait qu'elle n'était pas réglo. Bon ok je le savais mais de là à accepter qu'elle s'en vante. Rien que de la voir ici je pouvais trouver n'importe quelle raison pour l'envoyer au poste de police et la faire mijoter. Heureusement que ce n'était pas mon genre, j'étais le flic cool dans l'histoire et ça tout le monde le savait. Je fermais les yeux sur pas mal de trucs et chacun trouvait midi à sa porte. Dans un sens je les comprenais, peut-être que j'aurais fini comme eux si ma sœur n'avait pas subit ce terrible sort.

Je rêvais ou elle s'approchait dangereusement de moi. Je pouvais presque sentir son parfum, ses cheveux dégagés une odeur qui me donnait envie de lui faire tout un tas de choses. Puis elle a terminé par me mettre au défi, ce n'était pas quelque chose que j'appréciais particulièrement. J'aimais avoir le dernier mot et à ce moment là elle m'agaçait plus qu'elle m'attirait. J'ai soupiré légèrement avant de lui balancé tout en regardant autour de moi. Vu l'endroit ce n'est pas du bon. Je ne saurais pas dire lequel c'est. J'ai englouti mon verre une nouvelle fois. Je buvais ça comme de l'eau depuis le temps. Je me suis ensuite également penché vers elle et j'ai parlé plus bas, lui donnant presque un ordre. Par contre tu vas m'en servir un autre tout de suite. Elle était là pour ça après tout. On ne lui demandait pas son avis. D'un coup j'ai entendu un broua général. Les chaises, les verres et les pas ont résonné. Enfin seuls, voilà ce à quoi j'ai pensé. Du moins, pas de mâles pour la surveiller, quoi que les autres femmes pouvaient tout aussi bien rapporter. Je ne voulais pas non plus lui attirer des problèmes, je savais qu'elle pouvait passer pour une balance même si j'avais prouvé à plusieurs reprises que j'étais réglo. Je reprenais ma place, attendant mon troisième verre. J'attends toujours. Non pas que je sois pressé.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   07.10.17 19:47

monsters & gods


Ce qui était impressionnant avec cet homme, c'était qu'il pouvait se permettre d'être désagréable et dur, là où tous les autres se seraient déjà faits virés par les soins de Gemma. Elle détestait qu'on la prenne de haut. Mais elle n'était pas sans savoir ce que faisait Cadell et quelles étaient ses relations. Si il y a bien une chose qui pouvait la mettre encore plus dans la merde aujourd'hui, c'était d'avoir des ennuis avec lui. Alors, tout en se reculant avec une mine renfrognée, Gemma s'exécuta et lui servit un troisième verre, plus petit que le premier encore. Putain, ce qu'il pouvait être énervant quand il s'y mettait. Après un bref instant à papillonner, sa susceptibilité reprit le dessus et la rendit incroyablement froide. Ce sera le même prix que pour les autres balança-t-elle d'un ton neutre, dénué de chaleur et de vie. Elle avait l'impression de devenir folle, oscillant entre envie de lui sauter dessus et désir de meurtre. Maintenant que les bikers avaient pris la route, ce n'était pas le moment de flancher. Elle n'avait plus de protection, bien que ce n'était pas ce qui l'inquiétait. Ce qui la perturbait, c'est qu'en leur compagnie, elle se devait de se contenir. Sans eux dans le décor, elle se sentait pousser des ailes, comme pour montrer qu'elle savait aussi avoir du tempérament lorsqu'ils n'étaient plus dans les parages. Elle renchérit J'espère que tu n'as pas l'alcool violent compte tenu de la vitesse à laquelle tu bois ces verres. Elle était vexée. Vexée par son comportement aléatoire. Vexée de voir qu'il n'avait pas mordu à son jeu. Et ne me donne plus d'ordre comme ça. C'est pas parce que tu crois avoir la plupart des groupes de la ville dans ta poche que je vais commencer à te craindre. Je m'en fous de savoir d'où tu viens, pourquoi t'es un putain de corrompu, et ce que t'as envie d'obtenir en agissant comme ça. l'autre poule se tourna vers les deux. Elle les observa longuement avant de comprendre que Gemma se perdait, et surtout, parlait trop fort. Elle allait se créer des problèmes si elle continuait. Les traits de son visage s'étaient tendus. Lunatique et expressive, elle n'arrivait pas toujours à ré-freiner ses ressentis. Elle savait que leur discussion allait couper court si elle partait trop loin. Si elle le poussait trop. Alcool et provocation ne faisaient jamais bon ménage surtout avec les hommes comme lui. Et même si elle avait une idée de ce qu'il était capable de faire, elle devait être encore loin de la vérité. C'était l'enfer. Il faisait chaud, son corps se raidit, crispée par ce sentiment d'incapacité. Elle voudrait être capable de se présenter autrement que comme une poule dans un bar. Elle voudrait être la femme, assise à ses côtés, trinquant avec lui, avec un sourire resplendissant qui comblerait celui qu'il a tant de mal à donner. Mais ce n'était pas elle. Et cela la frustrait encore plus de faire cette introspection. Son regard se perdit dans le verre de Cadell. Elle préférait regarder l'alcool et l'imaginer flamber plutôt que de déverser sa colère sur un homme qui est loin d'en être la cause, bien qu'il en soit un élément déclencheur.

(c) REDBONE


Revenir en haut Aller en bas
the law
avatar





- Statut : célibataire, le mariage n'a jamais été une option pour lui. il ne croit pas en l'amour éternel.
- Origines : irlandais depuis des générations, il ne connait rien d'autres.
- Relations : anja - coéquipière, meilleure amie et bien plus.
gemma - autant attiré que rebuté. son esprit lui joue des tours, il ne pense qu'à la revoir.
abel - ami de longue date, compagnon de boxe, soutien si nécessaire.
Caem - les affaires sont les affaires, rendant service et ami par la même occasion.
kaithlyn - danseuse préférée, victime secourue et surprotégée

- Pseudo : Laora
- CELEBRITE : Jon Bernthal
- AGE : 27
- MESSAGES : 256
- CRÉDITS : moi (ava)
- PIEGE DEPUIS : 01/10/2017
- Clovers : 17
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3901-cadell-the-best http://lttp.forumactif.org/t3907-cadell-policier-corrompu
MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   15.10.17 8:57


Voilà je l'avais poussé dans ses retranchements, la brune démarrait toujours au quart de tour. C'était un peu ce qui me plaisait chez cette femme, j'étais fasciné par cette violence qu'elle avait en elle. Je pouvais bien imaginer que la vie l'avait rendu ainsi, qu'elle en avait bavé. Mais c'était tellement facile de l'énerver. Sans m'en rendre compte je jouais avec le feu, avec ses sentiments. Gemma avait même monter le ton, elle ne supportait pas les ordres. C'était bien dommage car j'adorais en donner, j'étais plutôt quelqu'un d'autoritaire. J'étais limite déçu de ne plus la voir se dandiner devant moi. J'avais largement apprécié son parfum lorsqu'elle s'était penchée, j'avais pu presque son haleine sucrée. Je m'éloignais de toutes mes convictions, je devais me ressaisir. Il était hors de question de flancher avec une femme. Pourtant celle là hantait mes pensées presque 24h/24. La mettre hors d'elle était ma façon à moi d'instaurer une barrière. Quand elle m'a précisé que je devais payer le même prix que les autres, j'ai souri en coin. Je n'avais même pas pensé que j'avais le droit à un tarif particulier. La voir s'inquiéter sur mon tempérament suite à l'abus d'alcool me donnait envie de rire, oui carrément. Ces breuvages me donnaient chaud mais même sans j'étais violent et impulsif. Avait-elle peur de moi ? Il m'est arrivé de bousculer des femmes mais rien de bien méchant. Et puis, pour quelle raison voudrais-je m'en prendre à elle ? Gemma semblait penser que j'avais besoin qu'elle me craigne. Elle avait tout faux, j'aimais juste avoir le dessus sur les gens. Je restais silencieux, légèrement surpris de son changement de ton. Depuis le début je ne voulais pas lui attirer des ennuis en lui parlant, surtout ici. Mon regard se tournait vers l'autre femme, l'esclave des bikers. C'était comme ça que je les voyais. Je lui lançait un sourire qui voulait dire "tout va bien". Puis je portais de nouveau mon attention vers la seule et unique qui m'intéressait dans ce lieu. Avec un sourire narquois et un ton léger je lui ai dit, Tu veux bien te calmer ? Tu vas t'attirer des ennuis. Moi qui suis venu ici pour me détendre, tu vas gâcher ma soirée. Je regardais mon verre, il était bien petit. Je le faisais tourner sans le porter à mes lèvres. De l'autre main j'ai sorti des billets de ma poche et je les ai posés sur le comptoir. Il y avait bien assez, même plus. Je levais les yeux de nouveau vers elle. Je n'attends aucun prix ici. Et tu as raison tu ne me connais pas et ce n'est pas dans ton intérêt d'en savoir plus. Personne ne savait exactement dans quoi je mouillais et c'était très bien ainsi. Je me refermais d'un coup. Mon passé revenait trop souvent à la charge et cela avait le don de me rendre très froid. Je me suis levé, j'ai fini mon verre et je l'ai posé assez fort pour qu'un bruit résonne. J'ai tourné les talons et je suis parti. Une fois dehors, je me suis stoppé, j'ai sorti une clope et je l'ai allumée. Bon dieu ça faisait du bien.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   15.10.17 20:13

monsters & gods


C'était bien vrai qu'il essayait de calmer le jeu. Il faisait tout pour faire retomber la tension qui devenait de plus en plus palpable, surtout du côté de Gemma. Son tempérament, tout à fait respectable face à ce revirement de situation, démontrait d'une maîtrise de soi bien rodée. Mais voilà. Ce qu'il lui répondit n'arrangea pas vraiment les choses. "Tu veux bien te calmer?" résonnait dans sa tête, sans donner de place à une écoute attentive concernant le reste de la discussion. Est-ce qu'il essayait de garder le dessus ? Parce que si c'était le cas, ça marchait merveilleusement bien. En une seconde, Gemma eut l'impression de se comporter comme une gosse mal lunée. Putain, putain, putain. Elle passa machinalement la main dans ses cheveux bien trop longs et effleura sa joue. Elle avait un rictus en coin, presque tirant sur une moue inquiète. Elle n'en pouvait plus de faire les montagnes russes avec ses émotions. Elle finissait toujours par se sentir vidée, comme si sa quête restait sans cesse inachevée. C'était décidé, elle allait arrêter toutes ces conneries. Se remettre sur le droit chemin. Se comporter normalement. S'excuser peut-être. Elle regarda dans la direction de Cadell, y découvrant un siège bien trop vide, tout comme le verre reposé avec force. Merde, elle n'avait pas du tout capté ce qu'il avait dit. Ni ce qu'il avait pu mal prendre. Elle s'était retrouvée dans un tourbillon de pensées. Et elle se souvint. Quel bordel dans sa tête lorsqu'il était là. Mais un joyeux bordel. Un bordel qu'elle s'obligeait à ranger pour ne pas perdre le fil.
En deux temps trois mouvements, elle sortit un bout de papier habituellement fait pour prendre les commandes à table et le déchira de moitié pour ne laisser qu'une ou deux lignes pour écrire. Sa collègue l'observait de nouveau mais paraissait étrangement moins amusée qu'il y a deux minutes. Peut-être qu'elle trouvait ça distrayant de voir Gemma perdre les pédales. Enfin.. peut-être était-elle seulement attentive à ce qu'il se passait à côté d'elle. Le bout de papier qui laissait le nom "Red Lion" apparent, en lettres capitales rouges, se fit façonna au rythme du stylo. L'écriture était directe et un peu brutale pour une simple feuille. Comme si, encore sous le coup de l'émotion, elle savait pourtant ce qu'elle faisait. Il devait déjà être partit. Il venait de claquer la porte il y a bien deux minutes. Il devait être loin. Il devait... Elle ne s'écoutait plus et traversa la salle d'un pas déterminé avant d'ouvrir la porte. Son coeur battait anormalement vite pour un si mince effort physique. La silhouette de Cadell aussi imposante que possible se tenait en face d'elle. Vu qu'il était de dos, elle en profita pour regarder sa note "Smithfield Village, Loft n°6" qu'elle replia soigneusement ensuite dans le but de lui donner. Elle prit quelques secondes avant de se lancer tout en s'allumant une cigarette à son tour. Elle tira une bonne latte avant de s'avancer pour se mettre à ses côtés. Elle ne lui laissa pas le temps de la regarder qu'elle se tourna dans sa direction. Je.. Merde, elle n'arriverait jamais à s'excuser dans ces moments? Elle sentit que le désolé allait bien trop lui faire mal, alors elle opta pour une autre approche. Si il devait y avoir une prochaine fois, dit-elle tendant le bout de papier tout en ravalant sa fierté,il parait que mon whisky est médiocre, mais il mérite l'attention. En fait elle ne voulait pas en savoir plus sur lui. Peu importe son tempérament, son passé. Peu importe si ce bout de papier allait voler deux secondes plus tard. Elle écrasa sa cigarette à peine entamée pour s'engouffrer dans l'antre des Red.

(c) REDBONE


Revenir en haut Aller en bas
the law
avatar





- Statut : célibataire, le mariage n'a jamais été une option pour lui. il ne croit pas en l'amour éternel.
- Origines : irlandais depuis des générations, il ne connait rien d'autres.
- Relations : anja - coéquipière, meilleure amie et bien plus.
gemma - autant attiré que rebuté. son esprit lui joue des tours, il ne pense qu'à la revoir.
abel - ami de longue date, compagnon de boxe, soutien si nécessaire.
Caem - les affaires sont les affaires, rendant service et ami par la même occasion.
kaithlyn - danseuse préférée, victime secourue et surprotégée

- Pseudo : Laora
- CELEBRITE : Jon Bernthal
- AGE : 27
- MESSAGES : 256
- CRÉDITS : moi (ava)
- PIEGE DEPUIS : 01/10/2017
- Clovers : 17
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3901-cadell-the-best http://lttp.forumactif.org/t3907-cadell-policier-corrompu
MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   15.10.17 20:58




Ma clope ne faisait pas long feu, je tirais tellement vite dessus que j'en voyais déjà la fin. J'étais légèrement excédé de la situation, je n'aurais jamais dû me pointer dans ce bar. Qu'avais-je en tête ? Elle, oui c'était certain. Cependant je devais me faire violence et ne plus la revoir. Je ne pouvais pas me permettre de la séduire et de coucher avec elle comme je le faisais si bien avec d'autres. Déjà parce qu'elle était enrôlée avec les Red et d'autre part j'avais cette angoisse de m'accrocher. M'amouracher n'était pas mon genre, je n'ai jamais été un mec qui se pose. Non pas que j'y avais pensé avant mais... Putain cette brune avait le don de me faire perdre tous mes repères. Me voilà entrain de penser à elle comme une relation stable. Non je devrais la baiser, ouais voilà, ça me permettrait de passer à autre chose. Ou pas. J'ai soupiré et mon poing s'est serré tout seul. Comme si j'avais de la colère envers mes sentiments. Ce n'était qu'une pauvre fille, comment pouvais-je me sentir mal face à mon comportement ? C'était ça la grande question. J'ai jeté ma cigarette et je m'apprêtais à partir vers ma voiture quand elle s'est ramenée près de moi. J'avouais être resté bouché bée pour le coup. Elle me surprenait toujours. Je ne quittais pas ses yeux, je n'étais pas celui qui baissé les yeux face à la peur. Oui elle représentait ça à mes yeux, l'angoisse. Pour une fois je n'ai rien dit. J'ai vu ce morceau de papier, je l'ai naturellement pris sans hésiter. J'ai effleuré ses doigts en le prenant et j'ai ressenti comme un frisson. C'était bizarre, vraiment. Quoi elle me parlait d'une prochaine fois ? Elle aussi avait envie de me revoir ? J'étais complètement paumé. Je ne savais plus quoi penser, c'était trop pour moi. Je ne me prenais jamais autant la tête, tout était clair et précis, blanc ou noir, point. Je ne voyais pas où elle voulait en venir avec son whisky. Me donnait-elle son numéro ? Je n'allais sûrement pas l'appeler ou lui écrire des sms. Mon téléphone était chez moi, c'était pour dire à quel point j'y portais de l'importance. Je n'ai même pas eu le temps de répondre quoi que ce soit. Gemma est rentrée à l'intérieur aussi vite qu'elle était apparue. D'un autre côté cela m’a arrangé. Je ne savais pas quoi dire, alors j'ai ouvert le papier et j'y ai lu son adresse Smithfield Village, Loft n°6. Un large sourire s'est dessiné sur mon visage, c'était plus fort que moi. C'était une invitation, cela me plaisait tout autant que cela me dérangé. J'étais à la fois soulagé et stressé. Tout ce bordel se mélangeait en moi, je devenais dingue. Je rangeais le papier dans la poche arrière de mon jean. Avec toujours ce putain de sourire à la con, j'ai marché rapidement vers l'entrée du bar. La jeune femme était là, de dos et seule. Sans savoir pourquoi, je l'ai empoignée pour la mettre face à moi. Nous étions collés et je pouvais sentir son doux parfum. Il n'était pas question de l'embrasser, même si l'envie était irrésistible. J'étais incapable d'expliquer pourquoi j'étais là à ce moment précis. J'avais répondu à une pulsion, voilà tout. Tu sais que c'est dangereux pour toi que je sache où tu vis ? Je lui avais murmuré ça doucement. Mes yeux se perdaient dans les siens, j'étais sur le point de flancher. Mon cœur faisait des bonds, mon sang avait fait le tour de mon corps en quelques secondes. J'avais envie d'elle, c'était fou. D'un coup je l'ai relâchée et je me suis reculé. Conséquence du bruit des moteurs des bikers qui venaient de revenir de je ne savais où. Je ferais mieux de partir. J'ai quitté ce lieu aussi vite que j'ai pu, faisant des signes de têtes à mes "amis" criminels. J'avais eu chaud, j'étais sur le point de m'ouvrir à cette femme.



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.   

Revenir en haut Aller en bas
 
De quelque matière que soient faites nos âmes, les nôtres se ressemblent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelque Photo de mes bateaux
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» Que faites-vous le soir sans la télé et l'ordi ?
» les matières grasses , cuisson, tartine, etc . et vous ?
» Faites votre puzzle vous même :-)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: this is dublin :: Kilmainham :: Past-
Sauter vers: