Partagez|

Funky Town {Rordan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Sullivan Mac Mahon
Good doctor



Statut : Gendre idéal que tous rêvent de marier.
Origines : Traditionalisme irlandais depuis toujours.
Relations : {CONSTANTINE} Oldest brother.
{RAFFERTY} Best friend.
{CAEM} Crush.
{RORDAN} Funny assistant.
{HOLDEN} Team mate.
Pseudo : wiise
❖ CELEBRITE : Seb Stan
❖ AGE : 24
❖ MESSAGES : 157
❖ CRÉDITS : moi même + Olivia (crackship)
❖ PIEGE DEPUIS : 03/10/2017
Clovers : 260
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3934-sullivan-wild-thoughts http://lttp.forumactif.org/t3956-sullivan-medecin-legiste-nobles
MessageSujet: Funky Town {Rordan}   08.10.17 22:45

Il y a certaines routines auxquelles tu ne peux déroger. Le passage obligé par un petit café du quartier, non loin de l’hôpital, histoire de te prendre ton deuxième café de la matinée, histoire de profiter de la chaleur de ta boisson réconfortante, en épluchant les dossiers pour la journée. Ou du moins pour les premières heures de travail puisque tu sais, non sans présumer, que tes journées ne suivent jamais le cours long et tranquille des quelques autopsies arrivées la veille ou encore tôt le matin.
Déjà sur le parking, arborant ta naturelle bonne humeur, tu fredonnes un air connu, lunettes de soleil sur le nez, alors que tu pénètres dans le long couloir menant à la morgue. La réceptionniste, Dee, charmante d’ailleurs, pour peu que tu préfères les femmes, te salue avec un large sourire, avant de t’annoncer que tes dossiers sont déjà sur son bureau. Tu la gratifies d’un sourire agréable et d’une petite réflexion dont tu as le secret, qui a tendance à la faire papillonner, avant de finalement gagner ton bureau dont la porte reste toujours ouverte. À croire que tu n’as rien à cacher, mais il faut dire que c’est un peu le cas par ici. Il s’agit de ta morgue. Celle dont tu es responsable. Celle au sein de laquelle tu donnes les ordres. Ta famille est, qui plus est, au conseil d’administration de l’hôpital, en tant qu’actionnaire alors tu sais que tu n’auras jamais aucun problème. Bien que la morgue reste la branche complètement détachée du reste de l’hôpital, puisqu’en soit, tu es lié au poste de police et non aux évidentes et ennuyeuses autopsies des morts d’autres services de cet établissement.

Tu poses ton café sur ton bureau, clés, portefeuille, téléphone, avant de retirer tes lunettes de soleil et ton trench, pour revêtir ta blouse. Gagnant la salle d’autopsie jouxtant ton bureau, et celui, plus petit, de ton assistant, tu profites du fait qu’il ne soit pas encore arrivé pour faire résonner un de tes morceaux favori à plein régime, sur l’enceinte portable que tu as faite installer toi-même. Un large sourire se dessine sur ton visage alors que tu entames un brin de chorégraphie, parfaitement maîtrisée. Il faut dire que tu es danseur, en dehors de ton travail. De ceux se mesurant à d’autres lors de compétitions. Coqueluche de ta salle de danse. Un sourire angélique et quelques pas endiablés. Tu te déplaces jusqu’à ton bureau, reprenant ta place initiale alors que déjà, tu ouvres le premier dossier se dessinant sous tes yeux. Tu en observes les méandres et demandes de la police, chantonnant légèrement le morceau résonnant dans tout le local. Oh tu sais que lorsque la musique s’arrêta brusquement, cela signifiera, sans nul doute, l’arrivée d’un Rordan déjà agacé par ta contagieuse bonne humeur, qu’il ne partage pas toujours. Qui plus est lorsque tu peux constater avec amusement les traits d’une soirée d’excès sur son visage. De tes doigts, tu tapotes sur le bois de ton bureau le rythme vif, alors que déjà, te voilà qui ouvre un autre dossier, avant de prendre une gorgée de café. C’est à cet instant que la musique s’arrête brutalement, comme prévue. Tu souris en coin, avant de te lever, capturant au passage le premier dossier dont tu vas t’occuper. Urgent. Comme à chaque fois.

T’avançant jusqu’au cadre de la porte vitrée de ton bureau, ouverte, tu souris largement en apercevant la mine déconfite d’un Rordan qui a, vraisemblablement, eu une nuit agitée. « Je te trouve bien dur envers mes choix musicaux. Tu aurais pu attendre la fin du morceau » Lâches-tu en haussant les sourcils, alors que tu croises les bras contre ton torse. Le jeune homme s’approche. « Salut Rordan, dure soirée ? » Un sourire amusé éclaire ton visage alors que déjà, tu le détailles de haut en bas, avec une once de jugement dans le regard, mais surtout, un sourire malicieux. Tu aimes le taquiner, tu aimes t’amuser de vos piques récurrentes et provocations évidentes. La cohabitation se passe bien depuis le départ, mais petit à petit, la familiarité a pris le pas sur le reste pour faire de vous des collègues qui s’apprécient. Qui aiment s’en faire voir de toutes les couleurs certes, mais qui s’apprécient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rordan Moriarty
Captain paradoxe



Statut : Célibataire
Origines : Irlandais
Pseudo : Jazz
❖ CELEBRITE : Taron Egerton
❖ AGE : 25
❖ MESSAGES : 125
❖ CRÉDITS : On it.
❖ PIEGE DEPUIS : 02/10/2017
Clovers : 168
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Funky Town {Rordan}   09.10.17 21:48


Il y a des matins comme ça où il serait préférable de rester coucher. Surtout quand on a fait la bringue la veille. Il faut dire que quand Rordan décide de faire la fête et de se mettre bien, il ne le fait pas à moitié. Mais on ne pourrait jamais lui reprocher de ne pas être à son poste à l'heure. Bon... D'accord. Il avait peut-être une ou deux minutes de retard. Mais il restait présent et prêt à prendre son poste. Manque de chance pour lui, Sullivan était déjà là. Il le sut avant même de pénétrer dans la morgue parce que le son de la musique disco qu'affectionnait tant son chef résonnait. Dans la pièce et dans sa tête. Douloureusement pour la seconde. Il rentre dans la morgue en grimaçant un peu. Son premier réflexe est d'éteindre la radio. Ce qui fera sans aucun doute rappliquer son supérieur.

Effectivement, à peine a-t-il troqué sa veste en cuir contre sa blouse qu'il le voit débarquer. Même le sourire de Sullivan résonne dans la tête du blondinet.

Et comme ça j'aurais probablement pu démontrer que la musique tue.

Il avait dit ça avec humour. En vérité, il n'avait rien contre ce genre de musique. Quoi que à la longue c'était plutôt fatiguant.

J'crois que je me suis croisé dans les escaliers.

Il réussit à retourner un sourire à Sullivan. Il acceptait les piques de bonne grâce. C'était presque un jeu entre eux. Il ne s'était pas attendu à apprécier autant son chef. Pourtant, désormais, malgré une légère distance entre eux - la distance du respect - il y avait une certaine familiarité entre eux.

Quelques heures de plus et j'aurais fini par remonter dans le temps et te ramener un vinyle dédicacé.

Il retint son rire. Parce que juste imaginer son rire lui faisait mal au crâne.

Mais demain, tu pourras me tourmenter musicalement autant que tu veux. Je prendrais des boules quies.

Il finit par remarquer le dossier dans les mains du Doc'.

Oh, ça se présente comment ?

Heureusement, il avait l'estomac suffisamment solide pour ne pas gerber dans la situation qui s'annonçait. Sinon il aurait dû envisager une reconversion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sullivan Mac Mahon
Good doctor



Statut : Gendre idéal que tous rêvent de marier.
Origines : Traditionalisme irlandais depuis toujours.
Relations : {CONSTANTINE} Oldest brother.
{RAFFERTY} Best friend.
{CAEM} Crush.
{RORDAN} Funny assistant.
{HOLDEN} Team mate.
Pseudo : wiise
❖ CELEBRITE : Seb Stan
❖ AGE : 24
❖ MESSAGES : 157
❖ CRÉDITS : moi même + Olivia (crackship)
❖ PIEGE DEPUIS : 03/10/2017
Clovers : 260
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3934-sullivan-wild-thoughts http://lttp.forumactif.org/t3956-sullivan-medecin-legiste-nobles
MessageSujet: Re: Funky Town {Rordan}   12.10.17 17:17

Tu souris largement, lorsqu’il évoque que la musique peut tuer. Rordan n’a jamais été du genre à mâcher ses mots envers toi, sans en devenir irrespectueux, mais tu aimes la taquinerie qui règne entre vous. Tu ne changerais cette bonne ambiance pour rien au monde, car quitte à être entouré de cadavres toute la journée, autant pouvoir rire avec ton assistant. Même si en soit, l’atmosphère morbide fait partie du jeu. Si bien que vous n’y faites même plus attention. Après tout cette carrière là, vous l’avez tous les deux choisi. Vous n’êtes pas arrivés là par hasard. Personne n’arrive jamais à devenir légiste, par pur hasard. Il faut un minimum de volonté. Un estomac bien accroché et aussi, un total détachement envers la mort. Mais tu ne te perds pas dans tes réflexions, alors que ton regard le détaille, amusé. « Tant de violence dés le matin. Tu ne crois pas qu’on a déjà assez de morts comme ça ? » Tu ris de nouveau, tu glousses presque, la blague est assez mauvaise, mais elle te fait rire. Vous avez toujours eu cette espèce d’humour noir, à croire qu’il vient avec le métier et le détachement envers ce dernier. Des blagues de légistes, qui ne font rire que vous.

Tu ris de nouveau de ses nouvelles répliques. Rordan a toujours eu beaucoup d’humour et c’est une chose que tu apprécies particulièrement chez lui. « Et tu avais quelle tête ? » Question rhétorique, juste pour l’emmerder un peu plus, avant de sourire de nouveau. « Tu sais quoi faire pour mon anniversaire. Je vais placer de grands espoirs dans tes exploits alcoolisés » Ton air se fait un peu provoquant et pourtant, diablement malicieux. « Des boules quies ? » Tu fronces les sourcils. « Tu me fais de la peine, refuser de savourer de la si bonne musique. Vraiment, je suis déçu » Tu lèves les yeux au ciel en écartant les bras avant de soupirer. Laissant finalement un léger sourire se dessiner sur ton visage.
Finalement, d’un signe de tête, Rordan désigne le dossier que tu tiens entre les mains. « Oh tu sais, la routine. Le potentiel suicide qui ne semble pas en être un. Bon sauf qu’il s’agit d’un militaire dans l’histoire, donc la police n’écarte aucune hypothèse. Je pensais te laisser faire seul ? J’ai un autre corps dont je dois m’occuper, j’ai promis de faire de mon mieux » Tu lui tends alors le dossier, soupirant de nouveau. « Ne jamais laisser le personnel empiété sur le professionnel, crois-moi ! » Dis-tu, un peu plus emporté alors que tu réalises que sur tes épaules, pour cette simple autopsie d’un corps normalement accidenté, demeure un poids que tu détestes porter. Aussi, tu préfères largement penser à autre chose. Te concentrer sur ton travail, plutôt que sur le côté personnel de l’histoire. Toi, si faible face à un regard transperçant et une histoire touchante.

Les mains de nouveau libres, tu te diriges vers les larges tiroirs métalliques pour en sortir le fameux corps, avant de reporter ton attention sur Rordan. « Bon et sinon, cette soirée ? Fais au moins partager les détails, je veux du croustillant » T’exclames-tu, laissant un sourire étirer tes lippes alors que déjà, tu fait en sorte de déplacer ton cadavre du jour jusqu’à une des tables d’autopsie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rordan Moriarty
Captain paradoxe



Statut : Célibataire
Origines : Irlandais
Pseudo : Jazz
❖ CELEBRITE : Taron Egerton
❖ AGE : 25
❖ MESSAGES : 125
❖ CRÉDITS : On it.
❖ PIEGE DEPUIS : 02/10/2017
Clovers : 168
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Funky Town {Rordan}   23.10.17 19:14


Rordan grognait beaucoup, mais il n'était pas vraiment méchant. En fait, il était plutôt en colère contre lui-même parce qu'il savait qu'il allait se mettre bien, et qu'il bossait tôt. Mais c'était presque habtuel chez lui.

Justement, un ou deux morts de plus, ça passerait totalement inaperçu, tu crois pas ?

Il ricana même si ça lui vrillait un peu le crâne. Il aimait bien leurs joutes verbales, leur humour totalement décalé - bien qu'ils soient toujours d'un sérieux mortel quand venait l'heure de l'identification par les proches.

Une tête de gland, si tu veux savoir.

Il ne résista pas à l'envie de faire un salut militaire totalement ironique.

Il me faudra prendre une sacré cuite alors.

Il eut u sourire en coin.

La seule utilité d'ABBA c'est d'avoir immortalisé en musique le rythme parfait pour la CPR.

Il sait que c'est le meilleur moyen d'enquiquiner Sullivan. Même bourré il le sait. Et il se retrouva avec une affaire de suicide potentiellement louche sur les bras.

C'est pas une règle officielle ça ? Comme "ne jamais sortir avec un/une collègue" et "ne jamais sortir avec une fille qui a un flingue" ?

Il était un peu curieux de voir ce qui avait amené son chef à s'impliquer émotionnellement, mais il n'était pas suffisamment bon juge des caractères pour estimer ça.

Y avait de l'alcool, de la bouffe... Et des canons. Filles comme mecs d'ailleurs. De quoi ravir les goûts de tout le monde. Mais ça complique le choix aussi.

Il s'active à son tour, discuter et bosser en même temps, c'est pas incompatible pour lui.

Ok, donc j'ai juste un pote du lycée qui fêtait son enterrement de vie de garçon, tu vois ? Putain, il va se marier ... et être papa un d'ces quatres, et moi jpasse ma journée entouré de cadavres... Moins un.

Il sourit d'un air ironique à Sullivan.

Du coup, j'me suis dit, j'peux pas laisser Dave en plan pour sa dernière soirée d'homme libre. T'aurais fait pareil à ma place, non ?

Il hausse légèrement les épaules.

Tu veux plus de détails ? Genre, la touche que j'ai eu avec un p'tit brun sexy ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sullivan Mac Mahon
Good doctor



Statut : Gendre idéal que tous rêvent de marier.
Origines : Traditionalisme irlandais depuis toujours.
Relations : {CONSTANTINE} Oldest brother.
{RAFFERTY} Best friend.
{CAEM} Crush.
{RORDAN} Funny assistant.
{HOLDEN} Team mate.
Pseudo : wiise
❖ CELEBRITE : Seb Stan
❖ AGE : 24
❖ MESSAGES : 157
❖ CRÉDITS : moi même + Olivia (crackship)
❖ PIEGE DEPUIS : 03/10/2017
Clovers : 260
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3934-sullivan-wild-thoughts http://lttp.forumactif.org/t3956-sullivan-medecin-legiste-nobles
MessageSujet: Re: Funky Town {Rordan}   04.12.17 10:12

Rire qui ne te quitte pas, alors que Rordan te suit dans cet espèce d’humour noir sans cesse présente entre vous. Les blagues de légistes, que personne d’autre que vous deux, ou d’autres légistes, bien sur, ne peuvent comprendre. Pourtant, tu ne t’en lasse pas. « Possible » Lâches-tu simplement lorsqu’il prétexte qu’un mort ou deux de plus passerait inaperçu. Il te suit dans tes délires, encore et encore, alors que la journée ne fait que commencer. Mais vous avez toujours eu, ou presque, cette complicité là, installée naturellement depuis des années. Alors pour toi, rien de bien étonnant à vous tacler gentiment, balancé piques et vacheries juste pour vous taquiner mutuellement. « Vous êtes à la hauteur de la mission, soldat ! » Lâches-tu en posant une main sur son épaule, alors qu’il ironie d’un salut militaire. Ton sourire amusé ne te quitte pas. Malgré les doutes et les questions qui fulminent dans ton esprit, ce début d’échange t’aide à te vider la tête pour pouvoir, ensuite, te mettre à travailler plus que correctement.

« Tu blasphèmes là, je devrais te mettre à la porte pour un tel affront » Tu feins le choc, une main sur le torse, comme atteint en plein cœur lorsqu’il ose critiquer ABBA. Toi et tes gouts prononcés pour la musique disco… « Je pourrais te tuer hein, de chagrin » Renchéris-tu, haussant les sourcils avant de sourire en coin.
Secouant la tête, un sourire de dépit sur le visage, tu ne peux qu’approuver ses arguments. Après tout, il a fallu que tu laisses entrer le personnel. Promettre pour en plus de ça, te lier physiquement à la famille d’une victime. D’un futur patient, si l’on peut dire. Idiot que tu es, qui n’a même pas su résister. Qui n’a pu résister à une détresse palpable et un regard trop perçant. Tu te maudis, parfois, d’être aussi faible, mais lorsque tu repenses à cette nuit, impossible de pleinement regretter. Impossible de complètement t’en vouloir. Partagé entre la raison et le cœur, ou le corps, plutôt. Tu finis donc par soupirer « M’en parle pas, je pense qu’effectivement c’est une règle universelle, mais que veux tu. Je suis un homme à boulettes, je crois » Sourire en coin, légèrement amer alors que tu baisses le regards un instant. Aussi, relevant la tête ensuite, tu préfères changer de sujet. L’amener à parler de sa soirée, de son moment d’oubli et d’amusement. Chasser tes propres pensées et tes doutes. Rien de tel qu’une conversation légère pour cela.

Aussi, ouvrant ton dossier un instant, tu l’écoutes d’une oreille distraite, tiquant lorsqu’il parle des hommes, de tous les goûts. Pour toi, Rordan n’est rien d’autre qu’hétéro, préférant même certainement les blondes. Fronçant les sourcils, tu relèves donc le regard vers lui, alors que tu te diriges vers ton cadavre et que ton assistant s’agite aussi. « L’impression de prendre un coup de vieux hein ? » Sourire en coin lorsqu’il évoque le mariage et les enfants. Toi même, tu fais partie de ces gendres idéaux, à marier. Sauf que la vérité est bien moins évidente et que plus l’âge te gagner, plus tes parents se montrent insistants, plus tu réalises qu’à un moment ou à un autre, tu leurs devras la vérité sur tes préférences sexuelles. Sur ton orientation et ton choix de vie. Mais tu redoutes tellement cette conversation que pour le moment, tu te contentes de jouer les hétéro face à beaucoup, mentant au monde comme à toi même. « Oué j’aurais fait pareil » Sourire amusé, alors que déjà tu ouvres le tiroir contenant ton cadavre pour le faire glisser sur une espèce de brancard et l’amener jusqu’à la table d’autopsie ou Rordan te file un coup de main pour placer le corps au bon endroit. Le remerciant rapidement, tu l’écoutes poursuivre son récit. Mettant tes gants, saisissant ton scalpel, tu le fais tomber à l’évocation de sa « touche » avec un brun. Sexy. Un homme. « Je… » Tu balbuties un instant. L’inattendu. « La brune, tu veux dire ? Putain Rordan me dit pas que tu es… » Tu n’arrives même pas à le dire tant tu es sous le joug de la surprise. Toi qui te caches si bien, voilà que tu étais tellement enfoncé dans tes mensonges que tu en as oublié de regarder autour de toi. Que tu n’as même pas fait attention à ton assistant et à ses préférences, que tu aurais certainement percé à jour il y a longtemps, si tu avais été un peu attentif.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Funky Town {Rordan}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Funky Town {Rordan}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» [Fiche d'île] Logue Town
» Un Voleur Sachant Voler. [Orange Town, Rang D, Solo, Interception de voyous]
» [Annulée] Contre le maître du rock [Logue Town, Rang C, Pour tous, Baston]
» [Quête NS] Punir les soldats ! [Shell Town, Rang C, Pirates & Révolutionnaires, Baston]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: Dublin :: Temple bar :: SJ Hospital-
Sauter vers: