AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Luca & Devyn ◘ La déraison ne manque jamais de raisons, elle en a mille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Devyn McKilt
LTTP Member



Statut : Veuve, maman d'un petit garçon d'une semaine
Origines : Irlandaise-Américaine
Relations : ◘ Luca : Uc
◘ Desmond : ami et plus que ça
◘ Aedan : Ex et ami
◘ Mia : Amie proche
Pseudo : Jessmercu
❖ CELEBRITE : Sara Sampaio
❖ AGE : 28
❖ MESSAGES : 35
❖ CRÉDITS : Tumblr & junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 06/10/2017
Clovers : 86
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Luca & Devyn ◘ La déraison ne manque jamais de raisons, elle en a mille   02.12.17 21:30

Son ventre rebondi commence à tirer depuis quelques jours, le petit bonhomme doit voir le jour dans les semaines à venir et Devyn commence à avoir quelques contractions, elle a hâte qu’il soit là et qu’elle puisse penser à autre chose. Depuis qu’elle a mis les pieds à Dublin, elle pense souvent à son mari décédé et aujourd’hui, elle a décidé d’aller sur les lieux de son assassinat. Elle a besoin de ça pour passer complètement à autre chose, elle a besoin de ça pour son fils mais aussi pour elle. Et puis on ne sait jamais qu’elle découvre quelque chose. Alors qu’elle descend de sa voiture, Devyn remonte le col de sa veste et glisse ses mains dans les poches tout en regardant autour d’elle. Tout est calme, bien trop calme ça en est presque lugubre, elle n’aime pas ça mais elle poursuit, son regard se trouble légèrement alors qu’elle découvre le lieu où il a rendu son dernier souffle. Elle s’appuie contre le mur et observe les voitures qui passe, la colère la gagne, elle sait très bien qu’elle risque de craquer à la moindre contrariété, elle se connait. Devyn reste là pendant de longues minutes avant de repartir vers sa voiture, elle marche doucement regardant droit devant elle. Alors qu’elle arrive devant une boutique de lingerie, elle s’arrête se rappelant Seattle et les boutiques qu’elle avait avec son mari, elle sourit et repart sans faire attention aux deux hommes qui venait de sortir et leur rentre dedans. Elle soupire et serre les dents, elle lève le regard vers les deux hommes « Putin vous pouviez pas faire attention, regarder un peu où vous mettez les pieds » Devyn est sur le coup de mauvaise fois et le regard d’un des hommes ne la déstabilise pas du tout « Quoi vous avez un problème à me regarder comme ça ? » « Vous allez vous calmer de suite, vous aviez cas regardé ou vous alliez » Devyn fronce les yeux « Non mais c’est une blague ou quoi ? » Devyn s’énerve réellement, ce n’est vraiment pas le jour, elle baisse le regard vers le torse de l’homme et remarque l’arme, à force, elle a appris à regarder tout « Oh Le gros nounours ne sort pas sans son jouet, attention vous allez vous blesser si vous ne faites pas attention » Pendant de longues minutes les échanges ne sont pas des plus courtois et quand elle voit l’homme se rapprocher, elle fait un pas en arrière « Tu aurais du fermer ta gueule » Elle continue de le regarder, elle le fixe, elle n’a pas peur du moins pas pour elle, elle glisse ses mains sur son ventre « Tu vas faire quoi me frapper, ta mère t’as pas appris que ceux qui frappent les femmes ne sont que de grosses merdes ? J’la plains ta mère… » Les deux hommes se rapprochent et Devyn se retrouve contre le mur alors qu’elle aperçoit un autre homme. « Sérieux trois pour une femme…. » Devyn se met à rire, prête à en découdre avec les hommes, heureusement qu’elle fait de la boxe depuis plus de 10 ans….
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Luca Lynch
Mad King



Statut : L'addiction du corps et du coeur. Possessivité exacerbée pour une plantureuse blonde.
Origines : Irlandais pure souche.
Relations : {ABAIGH} Crazy in love
{LORCAN} Funny little mouse
{GABRIEL} Crush. Platonic love
{CAMRON} Right-hand man, fascination
{CONSTANTINE} Burning past, protection
{DEVYN} uc.
{CAEM} Favorite killer
{KAYNA} Goddaughter
Pseudo : wiise
❖ CELEBRITE : Brad Pitt
❖ AGE : 24
❖ MESSAGES : 296
❖ CRÉDITS : ava (blondie) + crackship + sign par moi même (wiise)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/07/2017
Clovers : 456
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3199-luca-screams-from-the-haters-got-a-nice-ring-to-it#39702 http://lttp.forumactif.org/t3344-luca-bang-bang-i-shot-you-down#
MessageSujet: Re: Luca & Devyn ◘ La déraison ne manque jamais de raisons, elle en a mille   19.12.17 22:44

Visite de courtoisie à une boutique de la Marina. À vrai dire, pour une fois, il ne s’agit là que d’une plaisante surprise. Du moins pour toi, puisque le propriétaire de l’établissement à qui tu rends visite, est bien moins enchanté de te voir, lorsque tu passes le seuil de sa boutique. Toi, un large sourire sur le visage, un costume à la hauteur de ton excentrisme , bien que plus sobre que certains que tu as pu déjà afficher au monde, à poids ou encore à fleurs, soulevant regards interrogateurs et perplexes. Mais tu t’amuses bien trop d’offrir au monde cette exubérance qui te va si bien au teint. Marquer les esprits. Cultiver la peur ou la reconnaissance, d’un simple regard. Tu as forgé, au delà de ton propre empire, de ton nom, un véritable personnage. Tu as entendu bien des rumeurs à ton propos, fantasques, invraisemblables. Même chez les biker, une certaine fascination malsaine, demeure. Certains osent balancer ceux qu’ils ont entendu d’une tierce personne, déformée dans tous les sens. Bientôt on dira que tu sacrifie des animaux dans des rituels païens. Pathétique. Mais tu t’amuses souvent de ce qui peut circuler à ton propos. Cultivant l’inquiétude, l’intimidation. Ta violence n’a d’égal que ton intelligence, bien souvent sous estimé. Pourtant, tu ne t’es pas hissé au sommet en étant trop impulsif ou violent. C’est bel et bien ta stratégie et ton sens des affaires qui t’ont porté sur le trône que tu occupes aujourd’hui.
Pénétrant donc dans la petite boutique, tu observes autour de toi. Les cheveux en arrière, tu n’as pas l’air menaçant, mais ta seule présence suffit à faire blêmir l’homme derrière le comptoir, qui semble tétaniser. « Bel établissement, Richard. Vraiment » L’homme se reprend légèrement, tente tant bien que mal de te répondre « Oh euh… Je… merci Monsieur Lynch » mais tu ne t’arrêtes pas là. Ayant laissé tes hommes à l’extérieur, tu laisse sous entendre au modeste propriétaire que tu n’as guère apprécié qu’il laisse pourrir deux de tes gars dehors, alors que tu le payes gracieusement pour ses services en cas de problèmes. Deux de tes gars ayant finit en cellule, libérés de justesse par l’avocat aux dents longues que tu surpayes.

Mais tandis que tu te complais en sous entendus, pour ne jamais t’incriminer, même si l’homme sait, tu remarques que tes deux molosses semblent attirer par quelque chose. Ou quelqu’un. Un gêneur bien décidé à te chercher la bagarre ? Fronçant les sourcils, tu t’approches de la vitrine pour observer au dehors et les voir s’approcher de ce qui semble être une jeune femme. Perplexe, tu te frottes le menton avant de retourner ton attention sur ce cher Richard. « Je compte sur toi, Richard. Tu sais que je suis un homme de confiance, d’engagement. Que j’admire la loyauté, indéfectible. Tu devrais juste me rendre la pareille » Mielleux, mais menaçant. Le ton joueur, mais diablement intimidant. Ta folie est connue et reconnue et tous savent comme tu peux être imprévisible. L’homme acquiesce d’un signe de tête, alors que tu le gratifies d’un clin d’œil. Il sait qu’il n’aura pas d’autre chance avant de subir ton courroux.

Sortant finalement delà boutique, arrangeant machinalement la veste de ton costume singulier, tu t’approches de la zone de trouble, sentant la tension parcourir tes hommes de main. « Je sens un peu de tension par ici ! » Soulignes-tu, l’évidence même. « Allons messieurs, que se passe t-il ? Vous n’allez pas me dire que cette jeune femme vous cause du tort ? J’aurais du mal à le croire » Lâches-tu en détaillant du regard celle qui vous fait face, avant de sourire. Un sourire pas spécialement rassurant, mais qui se veut chaleureux. Feint, certainement, mais bien présent. « Veuillez excuser mes amis, ils sont un peu rustres, parfois » Dis-tu te frayant un passage tandis qu’ils s’écartent, docilement et tu te retrouves face à la jeune femme. « Elle nous a cherché, patron » Tu te tournes vers celui qui a osé lever la voix, affichant une mine perplexe. « Mademoiselle ? Ou Madame, peut être ? Je ne peux croire une telle chose, auriez vous l’esprit bagarreur ? » Un nouveau sourire, plus large, plus amusé. Véritable joueur pour qui les uns et les autres ne sont que des pions dont tu aimes disposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn McKilt
LTTP Member



Statut : Veuve, maman d'un petit garçon d'une semaine
Origines : Irlandaise-Américaine
Relations : ◘ Luca : Uc
◘ Desmond : ami et plus que ça
◘ Aedan : Ex et ami
◘ Mia : Amie proche
Pseudo : Jessmercu
❖ CELEBRITE : Sara Sampaio
❖ AGE : 28
❖ MESSAGES : 35
❖ CRÉDITS : Tumblr & junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 06/10/2017
Clovers : 86
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Luca & Devyn ◘ La déraison ne manque jamais de raisons, elle en a mille   Hier à 21:26

Son regard se faisait perçant alors qu’elle regardait les hommes face à elle, depuis toujours Devyn avait été comme ça, elle n’a jamais fait de demi-mesure, elle n’a jamais cherché à comprendre qu’avant d’ouvrir sa bouche il fallait qu’elle réfléchisse un peu. Elle connait ce monde, elle sait qu’il ne faut pas jouer avec ce genre de personne, elle en a tellement côtoyé qu’elle sait ce qui est bien et mal mais elle est comme ça. Son mari avait fait mainte et mainte fois les frais de son insolence. Devyn plante son regard dans celui de l’homme qui prend la parole, elle a compris qu’il est celui qui commande, que c’est à lui qu’il faudra qu’elle rende compte sur ce qu’il s’est passé mais elle n’est pas du genre à se laisser faire. Elle est loin d’être une jeune femme fragile et comme toujours elle le faisait voir face aux hommes devant elle.[color=violet] « Un peu rustre ? c’est une blague, vos hommes ne sont que des sales brutes qui pensent qu’une femme leur doit obéissance peu importe s’ils sont en tort ou non, sérieusement Monsieur, il serait temps de leur inculquer un peu de savoir vivre. Quand l’un des hommes prend la parole, Devyn lui lance un regard froid elle se rapproche de lui avant de stopper pour venir reposer son regard sur le dernier homme intervenu dans la conversation. « Peu importe si c’est madame ou mademoiselle, ce n’est qu’une appellation sans grande importance, il n’y a pas plus esprit bagarreur qu’une femme en colère Monsieur » Elle l’observe et finit par se tourner vers les gorilles de l’homme. « La prochaine fois qu’il vous prend l’envie de vous en prendre à une femme de plus est enceinte, prenez le temps de savoir à qui vous avez à faire » Devyn s’enfonce encore un peu plus, elle le sait, elle sait que rien ne peut les empêcher de la tuer, elle ressent un petit coup de son fils, elle sait que c’est une mise en garde. Elle plante toujours son regard dans celui de l’homme au costume étrange, étrangement, il ne lui fait pas peur du tout, il lui fait penser à son père et son mari dans un sens, il a malgré son coup prononcé pour des costumes de mauvais gouts, une prestance assez déconcertante. « Ce n’est pas pour vous donner des ordres Monsieur, mais il est clair que vos hommes manquent de bonnes manières. » En disant cela Devyn regarde l’homme qui lui a manqué le plus de respect à son goût. Elle soupire avant de grimacer quand elle sent une petite contraction. Elle respire doucement, ce n’est pas le bon moment pour qu’elle accouche ici sur place. Elle voit l’un des hommes se rapprocher et vouloir lui prendre son sac, elle sait très bien qu’il ne veut que savoir qui elle est, elle fait un pas en arrière « Pauvre merde, au lieu de vouloir jouer les gros bras, ça serait plus simple de demander qui je suis et d’où je viens, c’est tellement facile » Elle se tourne vers leur chef et lui tend la main « Devyn McKilt, veuve de Duncan McKilt » Elle lui sert la main et finit par regarder autour d’eux, elle avait prononcé le nom de son mari afin de voir si quelque chose allait percer ce visage, Devyn est persuadée que l’assassinat de son mari à fait le tour de la ville, ça ne pouvait pas être autrement. Elle relance un regard vers le gorille, elle ne supporte pas le regard qu’il a sur elle, elle sent la colère la gagner une fois de plus « Tu veux ma photo connard ? » L’homme se rapproche, un peu trop à son gout alors qu’il lève la main prêt à s’écraser sur le visage de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Luca & Devyn ◘ La déraison ne manque jamais de raisons, elle en a mille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luca & Devyn ◘ La déraison ne manque jamais de raisons, elle en a mille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raison de ma démission
» Ambroise Hildegarde De Creteau ~ Une plante quel qu'en soit la raison ne pousse jamais sans un but précis...
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Vraie Raison du Départ de Batista
» l'âge de raison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: Dublin :: Liberties-
Sauter vers: