AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Watch your hands. —Isleen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Watch your hands. —Isleen   02.12.17 23:14


Watch
your hands




Il y a encore quelques semaines, ce genre d’activités faisaient partie de son quotidien. Si bien qu’elle ne se posait même plus la question. Sa vie d’avant lui permettait de ne jamais se poser de réelles questions quant aux dépenses, de ne jamais faire face à aucune difficulté, ou obstacles. Mais ici ? A Dublin, elle s’était retrouvé face à une vie qu’elle avait quitté il y avait des années maintenant. Coco ne pouvait décemment pas se plaindre de sa situation ici. Non, tout le contraire même, elle avait tout de même réussi à vendre quelques colliers et quelques bagues, la mort dans l’âme, pour se faire un pactole des plus raisonnables pour s’acheter tout ce dont elle pouvait avoir besoin, que ce soit l’appartement, le mobilier. Elle aimait l’appartement qu’elle avait trouvé, sans prétention, et elle prenait un plaisir non feint à se réveiller tous les matins dans les draps frais, mais les draps froids. Elle ne s’était pas habituée à dormir seule, si bien qu’elle mettait tout de même quelques heures avant de réussir à s’endormir. S’en accommoder faisait partie des choses qu’elle cherchait à faire. Mais toujours pendant quelques instants le soir, comme le matin, elle palpait l’oreiller d’à côté, comme un vieux réflexe dont elle n’arrivait pas à se défaire, et dont elle ne se déferait peut être jamais.

La journée avait été longue, et semée d’embuche. Et elle ne parlait pas du jour, mais bien de tout le processus qui avait suivi sa fiche, entre rencontre et autres problèmes administratifs, elle n’avait pas eu beaucoup de temps pour elle, sauf peut être un salvateur bain, ou un soin par ci par là, mais jamais assez longtemps pour se détendre entre les mains d’un parfait inconnu. C’est surement pour ça qu’elle avait pris la décision de bouger ses fesses au fitness club, non pas pour y faire du sport, ou pour courir sur une machine, mais bien pour y prendre du bon temps, et avec un peu de chance se détendre assez pour se transformer en chamallow, ou toutes choses molles, et très certainement, très heureuse. Elle avait pris le soin de laisser la chaîne fine en or blanc de laquelle pendait son alliance et sa bague de fiançailles dans le petit coffre qui était chez elle. Si elle devait se mettre nue, ou même l’enlever, elle ne supportait pas l’idée de ne pas l’avoir sur elle, ou à sa portée. Et même si elle l’avait gardé autour du cou, ce genre de bijou apportait son lot de questions, des questions auxquelles elle n’avait absolument aucune envie de répondre.

Elle s’attache les cheveux, met sur ses épaules un imperméable. Tout était neuf, tout était neuf, tout était nouveau. C’état grisant. Très vite, elle passa les portes du lieu, après avoir éteint sa cigarette à l’entrée, on lui demanda son nom, et ce qu’elle faisait ici. Sa réponse fut courte, succincte et courtoise, et on l’emmena se déshabiller, passer un peignoir, retirer les quelques bijoux : bagues et boucles d’oreilles et la faire patienter. Ce temps d’attente la mit dans l’ambiance, elle se détendait, et enfin quand on la mit entre les mains du masseur, elle ferma les yeux, et un long soupirs d’aise s’échappa de ses lèvres.

Sauf que très vite, l’homme en question semblait d’humeur à laisser ses mains traîner un peu trop longtemps et insinuer des choses bien salaces. Son premier réflexe aurait été de s’offusquer, elle était une femme mariée après tout, elle s’en ravisa bien vite. Mais au lieu de ça, elle tira le draps à sa poitrine, avant de le repousser violemment. Elle le regarde avec dédain, elle était fatiguée de ce genre d’attitude à son égard, comme si sous elle ne savait quel prétexte de beauté, elle était une fille facile. Elle était bien matérialiste pour s’attarder sur le premier pèquenaud irlandais du coin, qu’il s’en souvienne.

« Vous voulez de l’aide ? Je veux voir votre responsable, pour qui vous vous prenez ? »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isleen Mulligan
LTTP Member



Statut : Célibataire
Origines : Irlandaise depuis sept générations ( née à Dublin)
Relations : ◘ Lorcan : son demi-frère ♥️
◘ Danny : BF qui finit souvent dans son lit
◘ Gabriel : Uc
◘ Lucas : Uc
◘ Tonton Muligan (PNJ)
Pseudo : Jessmercu ou Suzie
❖ CELEBRITE : Martha Hunt
❖ AGE : 29
❖ MESSAGES : 127
❖ CRÉDITS : Tumblr & Morphine
❖ PIEGE DEPUIS : 12/08/2017
Clovers : 220
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Watch your hands. —Isleen   08.12.17 15:22

« Tonton ?! » Isleen rejoint son oncle dans son bureau et lui sourit alors qu’elle va l’embrasser, elle regarde les hommes à côté de lui et fronce les yeux, elle déteste quand les sbires de son oncles la regardent comme si elle n’était qu’un morceau de viande. « Quoi y’a un soucis, vous voulez ma photo tous les deux ? » Les deux hommes posent leur regard sur l’oncle d’Isleen sans rien dire « Ben alors on a perdu sa langue ? vous avez besoin de l’approbation de votre chef pour me répondre ? » Les deux hommes finissent par dire non de la tête et s’excusent, Isleen sourit alors que son oncle fronce les yeux en la regardant, elle hausse les épaules et s’appuie sur le bureau, elle n’est vraiment pas d’humeur aujourd’hui et la journée va être longue, très longue. « Bon alors qu’est-ce que tu voulais ? » « Il faudrait que tu ailles voir Mike Turner ce soir et que tu me récupères le paquet mais aussi la caisse d’arme, après tu le tue et tu fais disparaitre le corps » Isleen le regarde et se redresse « D’accord et je viens te déposer tout ça après…Bon maintenant je dois aller au spa, j’ai pas mal à faire là-bas… A ce soir » Isleen embrasse son oncle et quitte la grande demeure où elle a grandi, où elle a appris à tuer, à se battre aussi. Elle monte sur sa moto et prends la direction du fitness club, elle ne met pas longtemps pour y arriver, il ne fait pas vraiment attention sur la route, elle n’a pas peur de se faire arrêter ou même d’avoir un accident, ce n’est pas ce qui l’effraie le plus, elle n’avouera jamais que ce qui l’effraie est tout simplement l’amour. Alors qu’elle arrive au spa, elle passe par l’accueil afin de vérifier le carnet de rendez-vous comme elle a l’habitude de faire, le cahier est presque plein pour aujourd’hui est c’est parfait pour les affaires. Isleen sourit et va dans son bureau, elle sait qu’elle a beaucoup à faire, elle doit passer les commandes des produits pour le salon, elle doit appeler pour la livraison des nouvelles serviettes et autres afin de pouvoir continuer à apporter à sa clientèle le meilleur des services. Elle s’installe derrière le pc et pendant plus d’une heure, elle passe ses commandes, ses appels et finit par se poser au fond de son siège fermant les yeux pendant quelques secondes quand elle entend une voix s’élever dans le couloir, elle se redresse un peu et regarde la porte ouverte de son bureau « Isleen, y’a une cliente qui demande une responsable, à priori, William a encore fait des siennes » Isleen soupire et quitte son bureau afin de se rendre dans la salle où était la jeune femme. Elle pose son regard froid sur l’homme travaillant pour elle avant de venir sur la jeune femme « Bonjour, je suis Isleen Mulligan, je suis la propriétaire des lieux. Que s’est-il passé ? » L’homme la regarde et commence à balbutier, Isleen lève le doigt pour le faire taire attendant que la jeune femme lui explique tout ce qu’il a pu se passer avec son employé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Watch your hands. —Isleen   14.12.17 20:22


Watch
your hands




Coco n’avait jamais vécu ce genre de choses. Oh les harcèlements, comme toutes femmes oui. Mais elle n’en n’avait jamais fait une cause de combat, ou de lutte. Sa vie précédente comme à lui revenir comme un doux souvenirs quand elle était face à ce genre de comportement. Chaque spa, chaque thalassothérapie était accompagné du meilleur service, et désormais elle devait se satisfaire de mains baladeuses ? Oh non, qu’il ne se trompe pas. Elle n’avait jamais été du genre raisonnable, à demander les choses gentiment. Si elle n’avait pas décidé de renier son mariage, elle l’aurait certainement fait virer des lieux, mais désormais l’impuissance était son quotidien, et c’était une frustration qu’elle gardait dans un estomac comme un ulcère.

Elle se recula, marquant la distance entre eux. Qu’il ne se trompe pas sur la situation, elle avait envie de lui cracher tout son mépris au visage, mais elle n’en ferait rien, même si l’envie ne lui manquait pas. Mais aujourd’hui, et dieu sait qu’elle en avait besoin, elle voulait se détendre sortir ce vulgaire individu de son champs de vision. Il tente de la raisonner, mais elle n’y entendra rien. Désolé de s’être fait attraper, oui. Elle se demandait combien de fois il avait usé ce genre de .. méthodes.. si on pouvait appeler ça des méthodes.

Entra en scène, un nouveau personnage, féminin cette fois ci. Des plus agréables à regarder, et qui devait parfaitement le savoir d’ailleurs. Elle semblait être en charge des affaires de la maison. Du moins peut être pas assez pour gérer correctement son personnel, pensa Coco. Elle lui demande ce qu’il s’est passé. Et la jeune française avait l’impression que ce n’était pas la première fois que ce genre de choses arrivaient. Elle disait s'appeler Isleen Mulligan, et ça faisait un belle jambe à Coco, qui déjà tanguait entre devenir carrément véhémente, en lui demandant si elle savait gérer son personnel, et qu'elle espérait réellement que c'était la première fois que ce genre de choses arrivait. L'idée même qu'une propriétaire puisse garder quelqu'un qui profite d'opportunité de "massage" pour toucher les clientes la révulsait.

« Votre masseur a les mains baladeuses, et je n'ai pas payé pour ce genre de service. »

Il y avait bien les fameux salons de massage de Pigalle, pas bien loin de la Rue Blanche. Elle passait devant avec un mélange de compassion et de dégout, peu souvent pour les masseuses, mais surtout pour les clients libidineux qui profitaient aussi de la situation. Elle enroule la serviette autour de sa poitrine, avant de s'asseoir sur la table de massage, elle croise les jambes, et a déjà envie de fumer une cigarette

« Dois-je attendre quelqu'un d'autre ? ou tous les massages vont avec un bonus ? »


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isleen Mulligan
LTTP Member



Statut : Célibataire
Origines : Irlandaise depuis sept générations ( née à Dublin)
Relations : ◘ Lorcan : son demi-frère ♥️
◘ Danny : BF qui finit souvent dans son lit
◘ Gabriel : Uc
◘ Lucas : Uc
◘ Tonton Muligan (PNJ)
Pseudo : Jessmercu ou Suzie
❖ CELEBRITE : Martha Hunt
❖ AGE : 29
❖ MESSAGES : 127
❖ CRÉDITS : Tumblr & Morphine
❖ PIEGE DEPUIS : 12/08/2017
Clovers : 220
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Watch your hands. —Isleen   22.01.18 21:24

Ce n’est vraiment pas le jour de la faire chier, elle cache bien son jeu quand ça ne va pas mais elle sait aussi qu’elle peut exploser au moindre problème. Quand elle arrive dans la pièce, elle regarde l’homme, elle le connait, elle sait de quoi il capable, elle lui a déjà laissé bien trop de chance simplement parce qu’il est le fils d’un ami de son oncle mais cette fois-ci en fonction, elle sera intraitable. Elle écoute la jeune femme avant de reposer son regard sur l’homme « J’ai rien fait, elle se fait des films, c’est elle qui m’allume depuis tout à l’heure » Isleen laisse échapper un léger soupire entre ses lèvres, elle sait très bien qu’il ment, son regard est trompeur, elle penche doucement la tête vers la jeune femme « Je vais vous envoyer quelqu’un d’autre et le massage sera gratuit enfin vous ne paierai rien » Elle regarde l’homme et se rapproche de lui « Toi, ça va être simple, tu es viré et je préfère te prévenir c’est toi qui va payer le massage complet de cette jeune femme » Elle peut lire la colère dans le regard de l’homme « J’paierai pas pour une salope et ton oncle ne va pas être content » Isleen fronce les yeux « Ici c’est moi qui décide William, je t’ai laissé plusieurs chances, tu les a gâché. Et continue de me faire chier comme tu le fais et je te jure que je m’occuperai personnellement de ton cas, ton père t’as prévenu, ici tu n’es qu’une merde, j’ai été gentille de t’accepter chez moi mais c’est terminé. Donc maintenant, tu prends tes affaires et tu te casses, t’en fais pas j’irai voir ton père et je lui expliquerai » Elle tourne légèrement la tête avant de voir l’homme levé la main du coin de l’œil, elle ne le laisse pas réagir qu’elle lui colle un coup poing avec une certaine force. Elle le regarde et lui fait signe de sortir et elle le suit jusqu’à la porte « Jane, tu l’accompagnes jusqu’à la sortie, il est viré, je m’occuperai du reste plus tard » Elle le regarde partir puis elle se tourne vers la jeune femme qu’elle regarde de haut en bas. Elle est plutôt jolie et serait parfaitement son style « Je suis vraiment désolé de tout ce qu’il s’est passé, j’aurai du m’occuper de son cas bien avant mais maintenant il ne vous importunera plus. Si vous voulez autre chose, n’hésitez pas à aller Jane ou à venir me voir » Isleen se lave rapidement repose son regard sur la jeune femme « Et désolé pour les mots qu’il a employé et pour l’altercation mais je ne suis pas du genre à laisser passer certaines choses. » Elle lui sourit et croise les bras sur sa poitrine.




HJ : désolé du retard, je n'avais pas vu Shocked
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Watch your hands. —Isleen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Watch your hands. —Isleen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]
» Watch Dogs
» One Piece 573
» rapport de bataille apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: this is dublin :: Smithfield village :: Old Stories-
Sauter vers: