AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

&Lena - i can't breath without you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Yuri Mikhaïlovski
Fondatrice



Statut : il a pas le temps
Origines : Pur produit russe.
Relations : - une catastrophe ambulante
- son double
- vous ?
Pseudo : junkiie as always
❖ CELEBRITE : Daniel Gillies
❖ AGE : 31
❖ MESSAGES : 138
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 04/10/2017
Clovers : 406
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4409-yuri-you-re-not-as-sweet-as-they-may-think http://lttp.forumactif.org/t4428-yuri-chirurgien-46-ans-celibata
MessageSujet: &Lena - i can't breath without you   13.12.17 0:11

Ca fait deux trois jours que tu l’y a déposée. Deux trois jours que tu dors à peine et que tu viens pour rien. Tu le faisais quand même, tant que tu la voyais, le reste, tu t’en moquais. Ils lui avait donné des sédatifs et des anti douleur puissants, elle était mieux, physiquement, du moins. Le reste, rien, pas d'interaction, elle se laissait faire comme un patient “absent”. On te demande de venir au plus vite, il y a eut un incident. Tu vois rouge, tu ignores ce qu’il a pu se passer mais tous tes doutes reviennent à la surface. Tu es furieux de ce qu’il a pu être fait. Tu vas cramer le truc s’ils ont merdé. Tu arrives dans sa chambre et voit sa main suspendu dans une écharpe. Elle réagit à peine à ta venue et tu comprends vite à la douleur aussi. Tu fronces les sourcils et retires son bras Un type à côté a le nez en sang. tu trouves que ce coin est de moins en moins adapté. - Je peux savoir ce qu’il s’est passé. Et pourquoi elle a le bras en sang et pas de platre ? - Tu te tournes vers elle et appuie sur son bras, elle ne réagit même pas. - Hey, Lena, mon ange, tu ne sens rien ? Lena ? - Tu comprends qu’ils l’ont drogué. Sans doute bien trop. - Je peux savoir pourquoi elle ne réagit même pas ? Et pourquoi il a le nez en sang ? Amenez moi des bandages et des bandes de plâtres et de quoi nettoyer sa main et son bras et de quoi la recoudre. Vite. - Ils s’affairent et tu reposes son bras doucement dans l’écharpe. Tu vas vers l’infirmière qui semble gênée et tu la suis. - Il a été un peu trop.. Elle a pas aimé qu’il la touche, elle a réagit et la frappé. Il l’a giflée. J’ai arrété avant que ca aille trop loin. - Ton sang monte, tu te tournes vers le type et lui envoie ta main dans le visage, lui éclatant l’arcade, le nez encore plus et surement la machoire. Ta main te fait mal, mais si on te retenait pas, tu aurais continué. - Sortez moi cet immondice de là et appelez la police. - Tu reviens vers elle avec ce qu’ils ont apporté et tu - au cas ou - pique en local pour la recoudre. Une fois fait tu appliques un pansement, la bande puis remets son bras dans l’écharpe. Tu dois attendre qu’elle ait cicatrisé un peu pour remettre le plâtre, tu viens d’y penser. Tu places une étale en attendant. - Hey, mon ange, on rentre ok ? je suis désolé, j’aurais jamais du penser que ce serait mieux. - Tu les fais se grouiller mais tu ne peux pas la porter toi même, tu étais tellement préoccupé que tu n’as pas vraiment soigné ton pied et tu as du te faire soigner pour ça. Résultat tu as plutôt mal et te sens pas de la porter. Ils la mettent dans le fauteuil, complètement ailleurs et la mette dans l’ambulance. Elle dormira ce soir là, sans peut être même réaliser ou elle est. Tu passeras ta matinée à faire des coups de fil pour porter plainte. Elle se réveille enfin et tu sais qu’elle aura mal, la coupure plus le plâtre absent doit être plutôt douloureux, son poignet est tenu dans une attelle mais vu l'état de son bras ce n’est pas suffisant. Tu t’en veux. Même si tu n’avais pas pu prévoir ce genre de problème, tu aurais du choisir autre chose. Tu la rejoins, tu as fait ajouté des barrière à un lit que tu as placé dans le salon, et qui te permet d'être avec elle et qu’elle ne soit pas en danger. Tu as même installé de quoi mettre sa jambe en l’air et bien soutenue. Tu as mis une écharpe qui plaque son bras contre son buste et l'empêche de le bouger. Tu t’assieds à sa gauche et la prend contre toi délicatement. - Pardon. J’avais tellement peur de finir par être mauvais, que je t’ai laissé avec ces cinglés. J’ai pris des arrangements, j’aurais du y penser avant. Une infirmière viendra la journée s’occuper des soins. Seulement des soins. Le reste du temps, tu seras avec moi. Et tu garderas la même quand je reprendrais le travail. - Tu essayes de pas mettre en valeur ta main bandée, c’est un ptit prix à payer pour avoir défoncé ce type. Tu la gardes contre toi. Ton coeur sent que tu ne pourras pas la laisser repartir, jamais. ’idée qu’il ait pu la violer. Qu’il l’ai giflée. - Si tu veux une bonne nouvelle je lui ai explosé la mâchoire, il va avoir besoin d’au moins deux opérations du nez et il parait que les ambulanciers l’ont fait tombé sans faire exprès dans des escaliers… J’ai pas vu le résultat mais ce salaud n’aurait jamais dû poser la main sur toi. J’ai été stupide, stp dis moi que tu me pardonnes. Te voir comme ça, complètement ailleurs, absente, j’ai cru que mon coeur allait flancher. Je suis rien sans toi Lena, rien. - Que tu dis, la serrant contre toi, tu as eu la trouille et pas qu’un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lena O'Neal
LTTP Member



Statut : En couple avec Yuri.
Origines : Irlandaise
Relations : - Son univers, à savoir son père.
- Kieran, son idiorable Bro'
- Sara, sa sista d'amour.
- Lou, ma princesse rebelle et Max, mon petit prince.
- Les jumeaux, Romy et Nikolai.
- Les pièces rapportées x)
Pseudo : Jo'
❖ CELEBRITE : Phoebe Tonkin
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 110
❖ CRÉDITS : blondie
❖ PIEGE DEPUIS : 22/11/2017
Clovers : 339
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   15.12.17 21:47

Je ne savais pas précisément depuis combien de temps je me trouvais dans cette chambre. Surement, que le fait que je ne manque pas de caractère avait fini par poser problème. Aujourd'hui, je distinguais à peine la nuit du jour. Dans le brouillard en permanence, au moins je ne ressentais plus de douleurs. C'était pas si mal au final, je me laissais vivre ou plutôt mourir mais ça c'était une donnée que je gardais pour moi. Somnolant la plupart de la journée, je laissais mon regard se perdre sur la vue que m'offrait la fenêtre de ma chambre. Je n'avais pas prononcé le moindre mots depuis des jours. Telle une poupée de chiffon, j'avais perdu toute envie de me battre, à moins que ce soit le manque de force. Je perdais pied sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Bien souvent, je vivais mes cauchemars sans avoir la force de crier, l'angoisse me prenait et me bouffait de l'intérieur.

Je me retrouvais dans la salle de bain, j'avais refusé mentalement que ce type me touche posant mon regard sur l'infirmière, espérant qu'elle arrive à comprendre que je détestais que ce type pose ses mains sur moi. Cependant, elle avait détourné le regard et j'avais finalement fait de même. Seulement, cette fois-ci il irait trop loin, laissant ses mains se promener sur mon corps, ma poitrîne et descendant dangereusement, bien trop dangeureusement. J'avais trouvé la force de lever mon bras, prenant mon élan pour lui foutre un coup de plâtre dans le nez. Mon regard posait sur ce connard qui pensait que j'étais bien trop shooté pour faire quoi que ce soit. J'aurais pu en sourire si seulement j'en avais eu la force. Il m'avait giflé assez fort pour qu'un bruit strident se fasse entendre dans mon oreille. Son nez pissait le sang, seulement je me doutais qu'il n'allait pas en rester là. J'avais regardé mon bras, alors que du sang en coulait sur ma main. Mon plâtre était cassé et pourtant, je ne ressentais absolument rien. Penchant légèrement ma tête, j'avais entendu une seconde voix, cette fois-ci féminine, avant que l'on couvre mon corps avec une serviette, cessant momentanément les tremblements.

Clignant des yeux, j'avais laissé mon regard se promener sur la pièce. Cela n'avait plus rien à voir avec la chambre de cette maison de repos. J'avais fermé à nouveau les yeux avant d'entendre la voix de Yuri. J'avais rêvé de lui, de ses bras, de ses lèvres seulement je n'étais plus bien sûr de faire la différence entre rêve et réalité. Respirant son parfum, je l'avais écouté s'excuser et me dire qu'il avait une bien meilleure solution. J'avais froncé les sourcils alors que je me mordais la lèvre avec force pour être sûre d'être bien de retour dans ses bras. _ Je te déteste... J'avais posé ma tête sur son épaule alors qu'une larme silencieuse glissée sur ma joue. _ Mais toi ne me déteste pas, s'il te plaît. J'avais bougé légèrement mon bras juste pour pouvoir accrocher mes doigts sur son t-shirt. Bien évidemment, une grimace dû à la douleur s'était installée sur mon visage mais là tout de suite j'en avais rien à faire. _ Je hais ce type, ce qu'il m'a fait, ce qu'il a fait de moi tu comprends ? Je n'arrive pas à oublier son regard et ce sourire satisfait que j'ai en horreur. J'avais accroché un peu plus mes doigts dans le tissu alors que je ne parlais plus du tout du type de la maison de repos mais bien de Camron.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yuri Mikhaïlovski
Fondatrice



Statut : il a pas le temps
Origines : Pur produit russe.
Relations : - une catastrophe ambulante
- son double
- vous ?
Pseudo : junkiie as always
❖ CELEBRITE : Daniel Gillies
❖ AGE : 31
❖ MESSAGES : 138
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 04/10/2017
Clovers : 406
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4409-yuri-you-re-not-as-sweet-as-they-may-think http://lttp.forumactif.org/t4428-yuri-chirurgien-46-ans-celibata
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   15.12.17 23:13

Elle avait encore l’air un peu perdue, pas savoir si elle était toujours là bas ou pas. T’en revenais pas qu’ils aient pu la droguer à ce point là, mais tu te rappelais qu’elle était pas franchement accommodante. Déjà que sa demi soeur tu l'aurais ben droguée. Tu avais à peine survécu à cet ouragan là. Et sara n’en parlons pas. Tu n’aimes pas du tout qu'elle t'ait demandé de cacher ce qu'il s'est passé à Léna d'ailleurs ou les séquelles possible. Elle dit te détester mais n’a pas l'air d'être toujours fâchée. Elle te supplie presque de ne pas la détester. - Jvais essayer. - Que tu dis mi sérieux mi amusé. Elle commence à te parler du type du centre mais tu as comme l'impression qu'il s’agit de celui qui l’a mit dans cet état. Ton poing se serre à cette idée. Même si tu n'en était pas amoureux tu ne supporte pas l'idée qu'on puisse faire ça. Certes tu en es capable mais pas à des innocents. Elle hait ce qu'il a fait et toi aussi. - Crois moi tu n'es pas la seule. Il était seul. Il a fait.. est ce qu'il a. Non oublie. - Tu ne veux peut être pas savoir si il est allé jusque là. Tu sais que ca pourrait te rendre fou. Rien que l'idée. Tu aimerais l’avoir entre les mains. Mais lena te regarderais de la même façon si elle savait à quel point tu peux aller loin. A quel point tu ressembles à cet enfoiré excepté le choix de ses victimes ? Ton père t’as élevé dans l'idée qu'il faut frapper avant de l'être. Que la douleur délie les langues. Mais tu sais aussi que tout est derrière toi. Tu ne veux pas la perdre en lui montrant que tu peux toi aussi être un monstre. Tu la serres contre toi. Embrasse ses joues, son nez, sa bouche. Tu sens son odeur qui te rassure. Qui t’apaise. - Tu penses que tu me verrais différemment si j'étais encore..tu sais..? Je te ferais peur ? - Que tu demandes. Pour savoir si elle aurait accepté l'ancienne version. Celui qui avait vendu son âme pour une femme. Qui aurait pu finir très mal. Qui aurait pu devenir celui qu'elle a du subir. Mais plus ça va et plus tu veux le rencontrer. Et lui donner un extra de tes capacités. - Sinon on est d’accord tu préfères une femme ? - Que tu ponctues de baisers sur son épaule.


Dernière édition par Yuri Mikhaïlovski le 17.12.17 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lena O'Neal
LTTP Member



Statut : En couple avec Yuri.
Origines : Irlandaise
Relations : - Son univers, à savoir son père.
- Kieran, son idiorable Bro'
- Sara, sa sista d'amour.
- Lou, ma princesse rebelle et Max, mon petit prince.
- Les jumeaux, Romy et Nikolai.
- Les pièces rapportées x)
Pseudo : Jo'
❖ CELEBRITE : Phoebe Tonkin
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 110
❖ CRÉDITS : blondie
❖ PIEGE DEPUIS : 22/11/2017
Clovers : 339
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   15.12.17 23:40

Je ne savais pas pourquoi je lui parlais de ce qui s'était passé. Peut être, parce que j'avais compris qu'il était en droit de savoir et que si je gardais le silence ça finirait par me dévorer de l'intérieur. Évitant le regard de Yuri, j'avais posant mon front sur son torse alors que je crispais légèrement les mâchoires. Bien évidemment, je savais que Yuri devait se poser des questions. Je me mordillais la lèvres alors que je devais réfléchir à ce que j'étais en droit de lui dire. Il était hors de question d'évoquer le fait qu'il travaillait dans le même hôpital que celui qui m'avait fait ça. _ Je me suis retrouvée dans l'explosion du commissariat. C'est un peu flou, jusqu'à ce que je me retrouve dans un sous sol. j'avalais ma salive avec difficulté, avant de secouer légèrement la tête. _ Il était tout seul au début, avant d'être rejoins par un autre type. Non il ne m'a pas... J'avais fermé les yeux avant de faire une grimace de dégoût. Calant ma respiration sur celle de Yuri, je l'avais écouté avant de me pincer les lèvres. _ Est-ce que tu aurais été du genre à torturer une femme juste pour ton plaisir personnel ? Car si c'est le cas, alors pour moi tu n'aurais pas voulu mieux que ce type. Le ton de ma voix se faisait distant, je ne pouvais pas juger Yuri sur son passé. Cependant, je ne pourrais très certainement pas vivre avec un homme qui porterait autant de cruauté en lui que mon bourreau. J'avais lâché Yuri avant de me redresser pour poser mon regard sur lui. Plongeant mon regard dans le sien, j'avais quelque chose à lui dire mais je ne savais pas vraiment comment lui dire. _ Cet homme... Je l'ai ramené chez moi. J'ai couché avec lui, il a posé ses mains sur moi bien avant qu'il ne me garde dans ce sous sol. Je ne savais pas qui il était réellement, avant de le voir me... C'est Kieran qui avait raison, il m'avait pourtant mis en garde contre les hommes que je ramenais chez moi. Ce cinglé, c'est parfaitement où j'habite Yuri. Ok, peut être que ça faisait un peu trop de détail pour lui, mais je lui devais au moins la vérité. J'avais baissé mon regard sur mon bras avant de faire une légère grimace. J'avais mal, et je regrettais presque ces trois jours où je ne sentais absolument plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yuri Mikhaïlovski
Fondatrice



Statut : il a pas le temps
Origines : Pur produit russe.
Relations : - une catastrophe ambulante
- son double
- vous ?
Pseudo : junkiie as always
❖ CELEBRITE : Daniel Gillies
❖ AGE : 31
❖ MESSAGES : 138
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 04/10/2017
Clovers : 406
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4409-yuri-you-re-not-as-sweet-as-they-may-think http://lttp.forumactif.org/t4428-yuri-chirurgien-46-ans-celibata
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   17.12.17 20:32

Ce que tu ne t’attendais pas, c’est qu'elle te décrive un peu plus. Qu’elle te parle enfin de ce qui est arrivé. Qu’elle te dise quand elle avait été enlevée et où. Tes poings se serraient et son corps était lové contre toi à présent. Sous sol, enlèvement, la bile te restait dans la bouche. Tu savais aussi que si elle t’avait dit ça, jamais t u ne l’aurais laissée seule à nouveau. Ils étaient deux. Tu enregistrais les informations tout en devenant de plus en plus tendu. Tu l’embrassais sur la joue doucement. Mais sa question te fit un effet boeuf. Elle te demandait vraiment ça ? Tu fronçais les sourcils. - Tu es certaine de vouloir me poser cette question Lena ? Tu te rends compte que tu viens de me mettre à la même échelle que ce sale type ? Donc non je n’ai jamais torturé qui que ce soit par plaisir. J’ai pas torturé en fait, enfin, pas comme ça et généralement pour une raison précise et que des déchets. Mais jsuis ravi que tu puisses imaginer que je sois comme lui. - Tu t’éloignes un peu d’elle, tu as besoin de digérer ce qu’elle a dit. Tu comprends très bien qu’elle puisse se poser des questions. Que vous e vous connaissez que depuis peu. Mais c’est blessant quand même. La suite fut pire. elle avait couché avec. Elle avait été dans ses bras volontairement. Tu eus envies de vomir. Mais tu devais penser au fait qu’elle avait eu bien plus envie de le faire une fois découvert son penchant. - Je te demande pas de me dire son nom. Je me doute que l’idée te fait peur. Mais, même si je vais surement pas aimer ce qu’il a fait, il faut que je sache. que tu le caches à tes frères et soeur je comprends. Mais je ne vais pas virer fou, j’ai vu des trucs qui feraient vomir plus d’un. Et je suis médecin, j’ai soigné toutes sortes de blessures. Même si c’est moins fun quand on connait la personne intimement. Dis moi ce qu’il a fait. Je veux savoir ce que tu as vécu. Ca peut même m’aider au niveau des soins. Je me doute que tu le sais mais tu garderas des séquelles, et ça peut m’aider à prévoir le truc. Me demande pas quel genre, parce que je serais obligé de les dire et j’ai pas envie dy penser. Pas avant que ce soit nécessaire. Je te demande pas de le décrire de suite, prend ton temps. Mais sache qu’il ya une personne qui peut entendre, et te soulager en partie. Le garder te rendra dingue. - Que tu dis. Même si tu es blessé qu'elle ait pu émettre l’hypothèse que tu fasses sciemment du mal à quelqu’un qui ne le mérite pas, et par pur plaisir, tu tiens à elle et tu veux savoir, même si ça te fait serrer les dents et même, petit à petit, tu rêves de lui faire payer. - Demain j’en parlerais à Cam, un collègue. Il est doué pour tout ce qui est ce genre de souci. Et plutôt fun je dois le dire, même s’il est parfois trop enthousiaste. - Que tu dis, toujours un peu reculé mais pas trop loin d’elle. Tu as beau faire du boudin, tu te vois pas la laisser une minute sans toi. Et tu sais que dès que tu reprend le boulot ça va être compliqué. - Tu m’as pas dis, femme pour l'infirmière ? - que tu veux savoir avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lena O'Neal
LTTP Member



Statut : En couple avec Yuri.
Origines : Irlandaise
Relations : - Son univers, à savoir son père.
- Kieran, son idiorable Bro'
- Sara, sa sista d'amour.
- Lou, ma princesse rebelle et Max, mon petit prince.
- Les jumeaux, Romy et Nikolai.
- Les pièces rapportées x)
Pseudo : Jo'
❖ CELEBRITE : Phoebe Tonkin
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 110
❖ CRÉDITS : blondie
❖ PIEGE DEPUIS : 22/11/2017
Clovers : 339
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   18.12.17 16:22

J'avais froncé les sourcils, avant de l'entendre monter en pression parce que j'avais osé lui demander s'il était capable de torturer une femme pour son propre plaisir. Bon, je comprenais qu'il puisse mal le prendre mais je n'allais pas m'excuser pour autant. En fait, je crois que moi même j'étais en plein stress d'évoquer le calvaire que Camron m'avait fait endurer pendant ces trois jours. Bizarrement, je savais que Yuri n'y était pour rien mais je lui en voulait comme à tout le monde qui m'entourait d'ailleurs. Trois jours, trois long jours où j'avais été absente, sans que personne sans souci réellement, du moins c'est ce que je pensais. Mais faut dire aussi que je me sentais coupable de l'avoir laissé rentrer dans ma vie aussi facilement, Cam avait en quelque sorte gagné ma confiance avant de finalement me renvoyer ma propre naïveté à la figure. Je l'avais regardé s'éloigner, alors que je gardais mes lèvres pincées, j'étais limite énervée qu'il le prenne de cette façon. Deux susceptibles ensemble, ça ne ferait pas bon ménage. Je lui avais parlé du fait que j'avais couché avec Camron avant que tout le reste arrive. Il fallait que Yuri comprenne pourquoi je m'en voulais à ce point, bon en même temps, la torture n'avait pas été une partie de plaisir, mais le pire c'était que les mains qui m'avaient fait ça avaient touché mon corps bien avant. J'avais détourné mon regard de Yuri alors qu'il reprenait la parole. Il était bien évidemment hors de question que je lui dise qu'il s'agissait de Camron. Fronçant les sourcils, j'avais cependant reposé mon regard sur lui quand il avait parlé de séquelles. Chose à ne pas faire, pourtant il devait le savoir il me connaissait assez à présent. Cependant, je n'avais pas eu le temps de dire quoi que ce soit qu'il reprenait la parole. Mon cœur avait loupé un battement, alors que je sentais une crise d'angoisse pointer le bout de son nez. Cam ? Il aurait pu parler d'une Camille s'il avait parlé d'une collègue, cependant il parlait d'un collègue. _ Je veux pas que tu parles de moi tu m'entends ? J'avais été plus virulente que je ne l'aurait voulu mais il ne devait pas s'approcher de Camron. _ À personne. Je ne suis pas un genre de cobaye, un fichu rat de laboratoire ou encore un cas d'école. J'ai pas besoin de l'avis d'un autre médecin, et encore moins celui d'un urgentiste. Donc tu vas tenir ta langue Yuri. Je m'étais redressée légèrement avant de laisser un gémissement franchir mes lèvres, alors que mon bras se rappelait à moi. J'avais laissé mon regard se perdre sur la baie vitrée, avant de murmurer entre mes lèvres. _ Une femme. Je n'étais plus décidée à lui parler, en réalité, j'essayais de calmer mon angoisse qui semblait m'epêcher de respirer correctement. J'avais pris une longue bouffée avant de souffler, mais rien à faire, maintenant j'avais peur, peur pour Yuri. Je me mordillais la lèvre avec force alors que j'évitais le regard de Yuri, je ne voulais pas qu'il comprenne que quelque chose n'allait pas, enfin plus que depuis mon retour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yuri Mikhaïlovski
Fondatrice



Statut : il a pas le temps
Origines : Pur produit russe.
Relations : - une catastrophe ambulante
- son double
- vous ?
Pseudo : junkiie as always
❖ CELEBRITE : Daniel Gillies
❖ AGE : 31
❖ MESSAGES : 138
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 04/10/2017
Clovers : 406
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4409-yuri-you-re-not-as-sweet-as-they-may-think http://lttp.forumactif.org/t4428-yuri-chirurgien-46-ans-celibata
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   19.12.17 18:44

Tout à coup, elle s’énervait. Tu voyais la différence à la minute où tu avais parlé de camron. tu fronçais les sourcils, tu ne comprenait pas tout à fait sa reaction. Ce n’était pas le première fois que tu demandais à un collègue, surtout que tu ne te chargeais pas de son cas. Elle était acerbe et tu n’étais pas certain d'aimer cette façon de parler. Tu te retenais de t’énerver parce que tu pouvais comprendre des réactions excessives suite à ce qu’elle avait subi. - Je ne suis pas sur ton cas. Je suis obligé d’en parler à mes collègue et c’est un médecin. Au passage, je bosse aussi aux urgences. Tu veux que je fasse quoi ? Que je dise rien ? Que je ne vérifie pas les meilleurs traitements, les meilleurs moyens que tu guérisses vite et correctement ? Qu’on ne fasse pas n’importe quoi ? Je sais que je peux pas être ton médecin, parce que je suis trop impliqué. Mais me demande pas de ne pas l'être du tout. Je fais quoi chaque fois que tu gémis ? Que tu dors pas. Que tu as mal ? Je regarde et je dis ça va aller ? C’est la première fois que tu dis ça, j’ai déjà parlé à des collègues. T’es loin d'être un cas d’école, ce genre de truc arrive souvent à dublin, sauf que d’habitude, ce sont des patients que je connais pas. - Tu te calmes parce que tu sens que tu t’énerves et ce n’est pas ce que tu veux. Pourtant elle a un don certain pour te taper sur les nerfs. - C’est lié à Camron ? Tu l’as déjà eu ? Ou tu as couché avec lui aussi ? Si c’est ça dis moi ce qui te gêne et jlui dirais que tu préfères quelqu’un d’autre. Pas besoin d’aboyer. - Que tu dis, pas méchamment, doucement. si elle peut pas le saquer, pourquoi pas, elle a le droit. Tu te doutais qu'elle avait sans doute des ex de partout - même si t’aimais pas y penser - et qu’elle avait pas envie de les revoir en tant que médecin, surtout vu comme elle avait dû les jeter. Elle gardait des tas de trucs pour elle qui t’empêchait de l’aider et ça te rendait fou, v que tu étais déjà pas mal limité dans ce domaine. Tu ne voulais pas qu’elle prenne tout sans partager, sans se libérer, ça la rendrait dingue et c’était une idée qui te faisait mal. Tu te rendais compte à quel point tu tenais à elle et à quel point la protéger, l‘aider, l’aimer était important pour toi. - Ecoute, je sais que tu es loin d’être de bonne humeur, je comprends. Que tu as toujours plu ou moins gueulé tes idées en général, mais avec moi, t’as pas besoin d’agir ainsi. Je sors avec toi, volontairement. Je suis là parce que j’en ai envie, je fais ce que tu veux par choix. - Tu l’entendis gémir et la pris contre toi à nouveau, à ce rythme elle allait y rester. Tu déposais un baiser sur son épaule. Elle te souffla une femme, mais tu savais déjà. Tu caressais son épaule, et la gardais contre toi, sentant son coeur battre à tout rompre. - Tu crains rien ici. Je bouge pas, et je laisserais personne te faire quoi que ce soit. Ya des caméras dehors et dedans. tout est informatisé et j’ai des gardes s’il faut. ersonne ne peut entrer si je le décide pas. - Que tu dis tout en posant ta tête sur le sommet de son crâne et la bercer doucement, tu ferais tout pour qu’elle remonte la pente, tout en essayant de ne pas laisser tes propres problèmes refaire surface.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lena O'Neal
LTTP Member



Statut : En couple avec Yuri.
Origines : Irlandaise
Relations : - Son univers, à savoir son père.
- Kieran, son idiorable Bro'
- Sara, sa sista d'amour.
- Lou, ma princesse rebelle et Max, mon petit prince.
- Les jumeaux, Romy et Nikolai.
- Les pièces rapportées x)
Pseudo : Jo'
❖ CELEBRITE : Phoebe Tonkin
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 110
❖ CRÉDITS : blondie
❖ PIEGE DEPUIS : 22/11/2017
Clovers : 339
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   28.12.17 18:03

Je ne pouvais pas lui expliquer pourquoi je m'étais montrée aussi virulente envers lui. Mais il était impensable que Yuri parle de moi à Camron. J'avais détourné mon regard alors que je comprenais qu'il soit totalement perdu face à mon refus. Cependant, je n'allais pas changer d'avis pour autant. J'avais froncé légèrement les sourcils en l'entendant me demander une explication. Me pinçant les lèvres, mon regard se faisait distant à nouveau. Qu'est-ce que je pouvais bien lui dire pour qu'il abandonne l'idée d'en parler au cinglé qui m'avait mis dans cet état. Mon rythme cardiaque s'était légèrement emballé, et j'avais juste envie d'oublier. Pour moi, c'était tout de même pas trop dur à comprendre mais je savais aussi que d'un point de vue extérieure, tel que celui de Yuri c'était totalement incohérent. Je voulais fuir, ne plus avoir le regard de Yuri posait sur moi car mes émotions me trahissaient sans que je puisse y faire quoi que ce soit. _ Je préfère quelqu'un d'autre. J'avais remonté mon bras légèrement sur ma poitrine avant de faire une légère grimace. Je reposais mon regard sur Yuri avant de laisser un soupir franchir mes lèvres. _ S'il te plaît, ne cherche pas à comprendre Yuri. Je sais que tu t'inquiètes et que c'est égoïste de ma part de te demander de ne pas en parler, mais si je le fais c'est que j'ai une bonne raison. Je me mordillais l'intérieur de la joue alors que je prenais sur moi, car la douleur de mon bras se faisait plus vive à présent. Reposant ma tête sur l'oreiller, je me sentais plutôt coupable à présent de l'avoir envoyé balader. Il avait parfaitement raison, je ne pouvais pas me venger sur lui, c'était le seul que je voulais bien voir auprès de moi et je ne savais pas ce que je ferais sans lui. J'avais détourné à nouveau mon regard alors que je me tendais légèrement avant de pousser un gémissement. Je détestais me voir dans cet état, moi la fille indépendante, qui avait toujours fait ce qu'elle voulait quand elle le voulait, se retrouver clouée dans un lit. Yuri m'avait à nouveau pris dans ses bras, alors que je fermais les yeux pour essayer de canaliser la douleur. Je me sentais en sécurité chez lui, mais le problème était que je ne pourrais pas rester enfermée éternellement. J'avais tellement besoin de redevenir la Lena d'avant ce cauchemar. _ Tu voulais dire quoi par séquelles ? Oui je n'avais pas oublié ce qu'il avait dit et j'avais besoin de savoir. J'avais froncé les sourcils avant de reposer mon regard dans le sien. _ Dis-moi la vérité Yuri. Bon je savais que rien que mon bras avait pris cher mais j'espérais tout de même pouvoir récupérer ma vie au final, seulement j'avais des doutes à présent sur le fait que ce soit possible. _ Est-ce que je vais pouvoir reprendre mon boulot ? Quoi, il faisait parti intégrante de moi car mon rythme de vie s'était finalement calée sur le fait que j'étais barmaid. Je vivais principalement la nuit, ça serait très dur de devoir y renoncer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yuri Mikhaïlovski
Fondatrice



Statut : il a pas le temps
Origines : Pur produit russe.
Relations : - une catastrophe ambulante
- son double
- vous ?
Pseudo : junkiie as always
❖ CELEBRITE : Daniel Gillies
❖ AGE : 31
❖ MESSAGES : 138
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 04/10/2017
Clovers : 406
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4409-yuri-you-re-not-as-sweet-as-they-may-think http://lttp.forumactif.org/t4428-yuri-chirurgien-46-ans-celibata
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   28.12.17 18:27


Elle voulait que tu ne poses pas de question, tu hochais la tête sans conviction. Au pire, tu parlerais à Camron sans rien lui dire. San raison aucune, tu te rendais compte que de toute façon, tu devrais bien en parler à des confrères. Surtout vu les séquelles qu'elle pourrait avoir. Elle finit par te poser la question à laquelle tu ne voulais pas..parler de suite. Parce que son moral était déjà pas haut, alors elle risquait de l’être plus encore. - Je suis pas sur que tu veuilles l’entendre mais soit. le plus évident, tu risque d’avoir du mal avec ton bras question mobilité et précision. Tu risques même des douleurs. Mais le plus grave sera tes jambes. Jvais pas mentir, tu as des chances d’avoir des difficultés pour marcher..pendant.. longtemps, peut être même à vie. Jdis pas que tu remarcheras pas, juste que ce sera différent d’avant, et que tu auras des douleurs qui resteront. Après rien est gravé dans la roche non plus. Peut être que tu te rétabliras mieux qu’on l'imagine. Mais vu l'état de ta jambe et ta cheville, tu risques de les avoir fragile à vie. Dans tous les cas. Pour ton boulot je sais pas. Avec des aménagements horaires et autres, peut être. Mais vu que tu piétines en tant que barmaid, je dirais que si c’est le cas ce sera en fauteuil, pour te soulager. Enfin, ça dépendra ensuite de ta guérison. J’en sais rien, je lis pas dans l’avenir. - Tu te rends compte qu’elle ne va pas aimer ce qu’elle vient de comprendre, ce dont elle se doutait déjà. Que tout va changer pour elle et que tout sera long et douloureux. Tu la gardes contre toi. Puis tu la portes dans tes bras et la mets dans le fauteuil et l’emmène sur la terrasse. Tu poses une couverture sur elle et l’embrasses sur son épaule. - Je serais là, de toute façon. - Que tu précises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lena O'Neal
LTTP Member



Statut : En couple avec Yuri.
Origines : Irlandaise
Relations : - Son univers, à savoir son père.
- Kieran, son idiorable Bro'
- Sara, sa sista d'amour.
- Lou, ma princesse rebelle et Max, mon petit prince.
- Les jumeaux, Romy et Nikolai.
- Les pièces rapportées x)
Pseudo : Jo'
❖ CELEBRITE : Phoebe Tonkin
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 110
❖ CRÉDITS : blondie
❖ PIEGE DEPUIS : 22/11/2017
Clovers : 339
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   28.12.17 18:57

Moi-même je n'étais pas sûr de vouloir entendre les dégâts permanents qui allaient résulté de mon état actuel. Cependant, j'avais besoin de savoir où j'allais et surtout ce que j'allais devenir après ça. J'avais posé mon regard sur Yuri avant de le baisser sur mon bras. Rien que le fait qu'il me dise que j'allais perdre en mobilité et en précision me faisait comprendre que je ne pourrais certainement plus exercé mon métier. Cependant, j'avais relevé mon regard vivement sur Yuri quand il avait parlé de mes jambes. Il était impensable que j'ai la moindre difficulté à marcher. J'avais secoué la tête négativement en l'entendant parler d'aménagement horaire, c'était pas jouable et je refusais de changer quoi que ce soit à ma vie d'avant. Pourtant, je savais que ça serait plus dur à présent mais avec un peu de volonté. Il n'était pas question qu'on me parle de fauteuil, d'ailleurs j'avais détourné mon regard sur mes jambes. J'aurais voulu dire quelque chose mais le choc de l'annonce m'avait coupé toute envie de répondre à Yuri. Un soupir avait franchi mes lèvres alors que je laissais mon regard figé sur mes jambes. J'essayais de me persuader qu'il avait tort, malgré le fait qu'il était médecin, et qu'elles finiraient par retrouver toutes leurs mobilités. Fermant les yeux, je l'avais laissé me prendre dans ses bras pour m'emmener sur la terrasse. Prenant une longue respiration, j'essayais de me contrôler pour ne pas me remettre à pleurer. _ ça va aller, je suis sûr que ça va aller. Je me répétais ça en boucle dans ma tête alors que je perdais mon regard sur la vue qu'offrait la terrasse. _ Il n'est pas question qu'il en soit autrement, j'ai besoin de retrouver ma vie, mon boulot et... ma moto. J'avais froncé les sourcils, car évidemment, il n'était pas sûr que je puisse remonter dessus un jour. J'avalais ma salive avec difficulté, je savais que c'était pas forcément le plus urgent mais c'était important pour moi. _ Qu'est-ce que... J'avais crispé mes mâchoires alors que j'évitais de trop bouger seulement j'étais quelque peu paniquée à l'idée de devoir rester cloué dans une maudit fauteuil roulant. _ Qu'est-ce que je vais faire si je ne peux pas reprendre mon boulot ? J'avais posé mon regard sur Yuri alors que je détaillais les traits de son visage. _ Tu devrais réfléchir à deux fois avant de rester avec moi, tu supporteras de vivre avec une infirme plus bonne à rien ? Faut dire que tu ne connais que ça de moi. J'avais détourné le regard avant de faire une grimace, à l'idée de ce que je me faisais de ma vie si les séquelles énoncées par Yuri un peu plus tôt se confirmaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Yuri Mikhaïlovski
Fondatrice



Statut : il a pas le temps
Origines : Pur produit russe.
Relations : - une catastrophe ambulante
- son double
- vous ?
Pseudo : junkiie as always
❖ CELEBRITE : Daniel Gillies
❖ AGE : 31
❖ MESSAGES : 138
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ PIEGE DEPUIS : 04/10/2017
Clovers : 406
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4409-yuri-you-re-not-as-sweet-as-they-may-think http://lttp.forumactif.org/t4428-yuri-chirurgien-46-ans-celibata
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   29.12.17 23:04

Elle se mettait à répéter que tout irait bien. Qu'il n’y avait pas lieu de paniquer. Le problème n'était pas tant ses jambes mais ses bras qui l'empêchaient d'utiliser de béquilles plus tard. Mais après tout il y avait une chance que va se répare et qu'elle puisse marcher mieux. Tu ne pouvais pas lui assurer que ce serait le cas en revanche. Elle parlait d’avoir besoin de reprendre une vie normale. Tu savais que ce serait possible. Juste différents. - Qui sais tu pourras peut-être marcher avec une béquille mon cœur. Jsuis sur que d'ici là on trouvera une solution ok ? Et pour le coup tu pourras aller sur ta moto juste pas la conduire. De suite. On verra ok ? On sait pas où tu en seras. - Pas besoin de paniquer pour ce qui n'était pas certain sans non plus faire comme si tout irait bien. Elle te demandait pour son boulot et tu étais bien coincé. - On en reparlera. Tu seras plus fixée. Mais je suis sur qu'on trouvera un moyen. - Tu étais à côté d’elle et tu caressais son bras doucement puis déposais un baiser sur ses lèvres. Tu froncais les sourcils en voyant ses orteils bleuirent. - Tu as froid. J’oubliais que moins tu bouges moins tu te réchauffes. Jte mets des chaussettes ou jte rentre mon ange ? - Alors que tu réagis de suite avant qu'elle ait mal ou froid. Tu te redresses face à ce qu'elle disait soudain. C'était la seconde fois. - Tu seras pas bonne à rien déjà ce sera différent. Et non que ca te plaise ou non je serais là quoi qu'il arrive. Même si je dois te porter encore plus souvent. Puis tu as une volonté de fer. S'il y a bien quelqu'un d’assez solide pour battre les pronostics c'est toi. Je t'aime Lena. Ce que tu es qui tu es et pas ton état. Si je finissais dans un fauteuil, à part le fait qu'on serait dans la merde, tu te verrais sans moi ? Tu penserais à ce genre de choses ? Je suis là maintenant et je serais là aussi quand ca ira mieux. Quand tu seras en pleine rééducation etc. Je sais que tu as peur mais quoi qu'il arrive on avisera tous les deux. Et tu as une famille qui fera pareil. - Que tu dis la prenant dans tes bras et l’embrassant passionnément. - Puis tant que je peux te tripoter jsuis content moi. - Tu pensais aux douches notamment qui seraient certainement un point intéressant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lena O'Neal
LTTP Member



Statut : En couple avec Yuri.
Origines : Irlandaise
Relations : - Son univers, à savoir son père.
- Kieran, son idiorable Bro'
- Sara, sa sista d'amour.
- Lou, ma princesse rebelle et Max, mon petit prince.
- Les jumeaux, Romy et Nikolai.
- Les pièces rapportées x)
Pseudo : Jo'
❖ CELEBRITE : Phoebe Tonkin
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 110
❖ CRÉDITS : blondie
❖ PIEGE DEPUIS : 22/11/2017
Clovers : 339
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   11.01.18 17:02

Marcher avec une béquille ? Je ne pouvais pas concevoir de rester un putain d'handicapé à vie. C'était pas dans la logique des choses, et je ne savais absolument pas comment j'allais pourvoir gérer ça. Ce type avait fini par tout me prendre et je ressentais tellement de colère que ça allait finir par me bouffer littéralement. J'avais détourné mon regard de sur Yuri, je ne pouvais pas m'en prendre à lui même si ce qu'il me disait ne me faisait pas particulièrement plaisir. Je n'avais envie que d'une chose, boire au point de m'écrouler pour pouvoir oublier les derniers événements. Cependant, je n'étais pas persuadée que Yuri serait pour l'idée et bien évidemment, je ne pourrais pas le faire seul. Peut être que si j'appelais Ella ou encore Danny. J'aurais bien pensé à Kiki mais je n'étais pas sûr qu'il soit vraiment partant. J'avais plissé les lèvres dans une moue contrariée, il était surement préférable de changer de sujet. J'avais froncé les sourcils alors qu'il me demandait si j'avais froid. _ Je suis bien là. J'avais pas spécialement envie de rentrer, j'avais été enfermé entre quatre murs assez longtemps ces derniers jours. Reposant mon regard sur Yuri, je me demandais réellement ce qu'il fichait encore ici. Il aurait très bien pu m'abandonner à ma famille, et je l'aurais compris aisément. C'était plus bizarre, et je préférais lui dire ouvertement qu'il avait toujours le choix. Cependant, j'avais laissé un soupir franchir mes lèvres en l'entendant me dire que j'avais une volonté de fer. J'en étais plus très sûre, et c'est ce qui me faisait le plus peur. En réalité, je crois que si j'avais pu me flinguer je l'aurais fait, mais il n'était pas question que je lui en parle ouvertement. _ Si tu le dis... Perdue dans mes pensées, j'avais murmuré ces quelques mots avant de sentir ses lèvres se poser sur les miennes. Frustrée comme à l'habitude, j'aurais voulu prolonger ce baiser, pouvoir le toucher, lui montrer à quel point j'avais envie de lui. Mais au lieu de ça, je me contentais de lui faire un léger sourire avant de détourner une nouvelle fois le regard. _ Si ça te suffit alors je n'ai rien à redire. Un frisson avait parcouru mon corps de part en part alors que ça m'arrachait une légère grimace. _ Tu pourrais pas me donner quelque chose pour la douleur ? Fronçant les sourcils, à vrai dire c'était certainement le seul point positif à cette maison de repos. Complètement à l'Ouest, mon cerveau me laissait en paix et je ne ressentais plus la moindre angoisse. _ Pourquoi pas un whisky sec, et un double si possible voir la bouteille. Jetant un regard à Yuri, j'avais levé un sourcil car à vrai dire j'étais parfaitement sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: &Lena - i can't breath without you   

Revenir en haut Aller en bas
 
&Lena - i can't breath without you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Lena Thrain [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: Dublin :: Liberties-
Sauter vers: