AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

It's time to play, assholes ! ft James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Maeve Kavanagh
LTTP Member



Statut : Célibataire, coeur présentement fermé, seules ses cuisses sont ouvertes.
Origines : Irlandaise
Relations : Cassi - Amitié indestructible. Sentiments inexplicables & viscérales.
Slevin - Frère aimé, sang sacré.
Jake -
Shea -
Maxime -
Pseudo : PresleyCash
❖ CELEBRITE : Rosie Huntington-Whiteley
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 165
❖ CRÉDITS : ultraviolences (ava)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/08/2017
Clovers : 227
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3514-maeve-blood-in-the-cut
MessageSujet: It's time to play, assholes ! ft James   Dim 31 Déc - 0:48

Devant le miroir de son appartement, Maeve avait une moue boudeuse depuis une dizaine de minutes, se fixant insatisfaite sur tous les angles possibles. C'était dans ces moments qu'elle regrettait d'avoir uniquement des vêtements trop moulants ou provocants et absolument rien qui soit plus "cozy" si ce n'est de ses pyjamas. Vu comment elle souhaitait se la jouer discret, se pointer au dock en pyjama n'était clairement pas non plus la meilleure solution. Attrapant son téléphone, elle envoya des messages à quelques unes de ses amies attendant, prête à harceler la première d'entre elle qui lui répondrait rapidement de lui prêter une paire de pantalons, ce qui heureusement pour elle ne tarda pas à venir. Enfilant un hoodie noir dont elle ignorait l'identité du propriétaire d'origine, mais qui traînait chez elle depuis un moment déjà, elle attrapait les clés de sa moto et sortait de chez elle, prenant le soin de verrouiller avant de dévaler les escaliers et de grimper sur sa moto. Rejoindre le bloc de son amie n'avait pas été long et elle se passa bien de lui dire les véritables raisons derrière sa demande peu commune. Les enfilant par-dessus le jeans qu'elle portait en dessous, elle retourna sur son moto prête à rejoindre sa destination finale : les docs.

Elle n'y avait pas mis les pieds depuis l'agression et elle savait parfaitement que de s'y repointer alors qu'elle en portait toujours les marques physiques comme psychologiques était une horrible idée. Son frère lui ferait très certainement un sermon s'il l’apprenait, mais elle avait bien l'intention que personne ne remarque sa présence ici. S'assurant que ses cheveux soit toujours nouée sous la capuche de son hoodie, elle retira les lunettes de soleil qu'elle portait, réalisant qu'avec la noirceur elle n'y verrait absolument rien et qu'elle attirerait doublement l'attention. Doucement, Maeve se mit à arpenter le secteur, s'arrêtant ici et là pour "observer la mer" mais surtout espérer reconnaître le moindre détail de ses enfants de putes. À vrai dire, elle ne savait même pas ce qu'elle ferait si elle tombait sur l'un d'eux quoi que la castration complète lui semblait être un excellent point de départ.

Elle devait y être depuis plus d'une heure lorsque quelque chose attira enfin son attention. Un regard persistant qui s'attardait sur elle. Tentant de faire comme si elle ne l'avait pas remarqué, Maeve se tenait prête à être la première à frapper lorsqu'elle l'avait reconnu et qu'aussitôt, ses épaules s'étaient détendue. Il y avait deux évidences qui lui sautaient à la figure présentement. La première était que ça ne pouvait pas être lui. « James... Ça fait étrange de ne pas te voir de l'autre côté du comptoir. » La deuxième était que si lui-même l'avait reconnu aussi rapidement, elle était la pire des espionnes et elle ferait mieux d'en rester au service à la clientèle et aux chiffres. Au moins, il y avait pire comme rencontre qu'un officier aussi sympathique que séduisant.



Dernière édition par Maeve Kavanagh le Dim 14 Jan - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

James MacGowan
LTTP Member

Statut : Amoureux de sa liberté
Origines : Irlandais né à Boston
Pseudo : Thinlizzy
❖ CELEBRITE : Tom Hardy
❖ AGE : 23
❖ MESSAGES : 45
❖ CRÉDITS : praimfaya
❖ PIEGE DEPUIS : 29/12/2017
Clovers : 113
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4694-james-whiskey-in-the-jar http://lttp.forumactif.org/t4698-james-i-m-shipping-up-to-boston
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Dim 31 Déc - 2:27

Dix ou vingt minutes s'étaient écoulées depuis que James s'était effondré tout habillé dans son lit, ce dernier ayant fêté dignement sa première soirée de congé. Il avait beau adorer son job, il ne crachait jamais sur ses jours de repos. Marié à son travail ? Très peu pour lui. Mais alors qu'il s’apprêtait à savourer sa première grasse mâtiné, un bruit strident vînt lui vriller les tympans. Tout engourdi de sommeil, James parvint à attraper le premier objet solide passant sous sa main, son flingue en l’occurrence, et à le balancer sur l'odieux réveil qui avait osé troubler son sommeil. Poussant un soupir satisfait, James sombra à nouveau dans les limbes. C'est là qu'une deuxième sonnerie prit le relais. Cette fois il avait beau chercher, aucun objet n'arrivait à porter de sa main. Vaincu, par le réveil de secours de son portable James se redressa péniblement. Il lui fallut bien cinq bonnes minutes de plus pour distinguer la pièce avec clarté. Il parvint à mettre la main sur son portable et à stopper cette foutue sonnerie. Finalement ce qui ne lui avait parut que vingt minutes de sommeil s'avéraient être quatre longues heures. Dix ans en arrière, cela lui aurait parut une nuit complète mais maintenant avec l'âge et l'alcool, cela lui faisait l'effet d'être passé sous un bus. Il regarda rapidement son portable et finit par comprendre pourquoi il avait eu l'étrange idée de mettre un réveil. Aujourd'hui il avait enfin l'occasion de monter les nouvelles fourches et le nouveau guidon pour sa 535.

Voilà une semaine qu'il avait récupéré ses pièces et il n'avait toujours pas eu le temps pour les monter. Sautant hors du lit, il mit sans attendre la machine à café en route, se désapa et fila sous la douche. Véritable petit moment de bonheur post-cuite, ce ne fut que l'odeur du café chaud qui réussit à l'en faire sortir. Serviette autour de la taille, James traversa son petit appartement. Le café du matin était la première étape des trois "C", à savoir café, clope, caca. Programme indispensable, quand on est un véritable ours mal léché au réveil comme lui, pour bien commencer la journée. Hop, caleçon, jean, tee-shirt, blouson de cuir, sans oublier sa plaque et son arme et le voilà prêt à affronter Dublin. Un coup de main pour jeter en arrière ses cheveux maladroitement séchés et le voilà partit dans les rues de son quartier, Kilmainham. Cela faisait plusieurs années que James louait un box sur les docs pour entreposer ses deux motos. C'était plutôt loin de son appartement, mais au moins les bécanes ne dormaient pas dehors et elles étaient relativement à l’abri. Au fil du temps James avait fini par faire de ce box un véritable petit garage tout y était : sono, petit frigo pour les bière et tout pleins d'outils. C'était son petit sanctuaire à lui, et personne n'était au courant. Non pas que ce soit un secret mais personne ne lui avait demandé, et c'était pas plus mal.

Il lui fallut près d'une heure de marche pour finalement arriver sur les docs. La course en taxi était certes plus courte, mais avec la gueule de bois qu'il se tapait, la marche à pied s'avéra salvatrice pour son mal de crâne, sans compter l'arrêt à la pâtisserie pour s'acheter un donut. Cependant peut avant d'arriver à destination, l'appelle de la nicotine ce fit ressentir et James se stoppa le temps de rouler une clope. C'est au moment où la flamme de son briquet vint lécher la cigarette qu'il la remarqua. Une femme, seule, au milieu des docs, vêtues de manière suspecte avec une attitude de suspecte. On pouvait pas dire que James avait le nez fin pour remarquer les petits détails mais pour le coup même lui trouvait cela étrange. Il continua à la dévisager. Confiant de ses "talents" de filature il décida de s'approcher, curieux de voir le visage de cette dernière. Et puis peut-être qu'elle avait réellement besoin d'aide. En tout cas plus il s'approchait plus le postérieur de la suspecte commença à lui rappeler vaguement quelque chose.

Et pour une fois son instinct ne l'avait pas trompé. Ce cul, ou plutôt cette personne, James le/la connaissait. Il s'agissait de Maeve, ou comme James l’appelait quand il parlait d'elle à ses amis, "la réceptionniste incroyablement canon du garage des GreyHounds. A force de venir commander des pièces, James avait fini par sympathiser avec elle, mais c'était la première fois qu'il la voyait en dehors du garage et surtout dans cette tenue. D'ailleurs cette dernière lui fit exactement la même remarque.

"Pas aussi étrange que de te voir sapé de la sorte, c'est donc ça ton véritable style ? , lui rétorqua-t-il sans méchanceté. Et les Grey te laissent porter ça ? Moi qui pensais que s'était qu'une bande de gros con arriéré qui n'acceptaient pas que leurs pouliches se fringuent autrement qu'avec des trucs en cuir moulant. Content de voir que j'ai tors. En tout cas j'ai mis moment à te reconnaitre !"

Il lui sourit et en profita pour piétiner son mégot au sol. Il la fixa plus longuement et finit par remarquer un détail. Un flic d'expérience comme lui ça fait toujours attention aux détails.

" Whoua, qu'es qui t'es arrivé au visage ? T'as glissé dans l'escalier ou tu t'es pris une porte ou un truc comme ça ? Ça va aller ?"


Quand on a un instinct complétement foireux comme celui de James, même l'expérience du métier ne vient pas à votre secours. Il finit par laisser s'échapper une dernière question, avant de ce rappeler qu'il n'était pas en face d'un suspect.

" Qu'es que tu fais ici toute seule ? T'es sur un coup pour les Grey ?"

Ce n'était qu'une demi-plaisenterie de la part du flic.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Kavanagh
LTTP Member



Statut : Célibataire, coeur présentement fermé, seules ses cuisses sont ouvertes.
Origines : Irlandaise
Relations : Cassi - Amitié indestructible. Sentiments inexplicables & viscérales.
Slevin - Frère aimé, sang sacré.
Jake -
Shea -
Maxime -
Pseudo : PresleyCash
❖ CELEBRITE : Rosie Huntington-Whiteley
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 165
❖ CRÉDITS : ultraviolences (ava)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/08/2017
Clovers : 227
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3514-maeve-blood-in-the-cut
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Dim 31 Déc - 4:15

De toutes les réponses auxquels elle s'était attendue, celle qu'il lui servit figurait certainement parmi les dernières de la liste et elle ne put s'empêcher de s’esclaffer légèrement. En même temps, elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle était surprise. Depuis qu'elle avait fait ça rencontre, James lui avait prouvé à quelques reprises qu'il était loin d'être ennuyant et prévisible. Ouvrant les bras, elle l'invita à profiter du spectacle parce que ça risquait d'être la seule fois qu'il allait la voir habillée ainsi. « Je te confirme que ce ne sont pas les gars qui choisissent comment on s'habille. Mais tu m'as clairement reconnu trop rapidement. » Elle ne lui avait pas précisé qu'elle ne s'habillait en temps normal pas comme ça, trouvant beaucoup plus amusant de le lui laisser croire un peu. Maeve avait trois styles vestimentaires : les vêtements moulants, les pyjamas de mémés quand elle était certaine de ne pas avoir de visite et être complètement nue.

Au vu de la tête qu'il tira ensuite, Maeve devina rapidement qu'il devait venir d'apercevoir son nouveau maquillage. Des marques qu'elle attendait impatiemment de voir disparaître, mais qui heureusement étaient de moins en moins frappante. « Ça va oui, ça guérit bien. J'aurais bien aimé que ce soit tout ça, mais non. Je suis tombée sur les salauds qui mettent le bordel partout dans Dublin ces jours-ci. » De toute façon, le cacher lui servait à rien. Il y avait de fortes chances qu'il en entende parler un jour ou l'autre. Et puis de lui rappeler qu'il y avait bien pire que les Grey à Dublin en terme de gros cons arriéré était pas une mauvaise chose. La discussion revint d'ailleurs rapidement sur ce sujet et Maeve se mordilla doucement la lèvre inférieure, ne cachant pas son amusant. « Tu sais déjà sexy que si c'était le cas.... je te le dirais pas. » Un ton joueur qu'elle avait déjà utilisé avec lui à quelques reprises alors qu'il tentait lamentablement d'obtenir d'elle avec "subtilité" des informations sur les siens. La réaction qu'il avait eu lorsqu'elle avait refusé de parler l'avait agréablement surprise et en plus il était trop attirant pour qu'elle lui en tiennent rigueur. « J'ai droit à un interrogatoire ? » Le narguait-elle légèrement avant de se décider à lui dire ce qu'elle faisait ici. Après tout, si ces imbéciles devaient frapper encore, elle ne voulait surtout pas que les Grey en retirent le moindre soupçon par sa faute. « Je me suis fait agresser près d'ici... Je suis venue voir si les talents d’enquêteurs, c'était génétique, mais apparemment non vu la rapidité avec laquelle tu m'as repéré. C'est le hoodie qui m'as trahi ? » Demandait-elle convaincue que son ensemble de ninja était des plus efficaces.

Se décidant malgré tout à retirer son capuchon, elle jetait un regard autour d'eux pour voir si quelqu'un semblait leur porter la moindre attention, mais rien de particulier n'attirait son attention. « Et toi ? Qu'est-ce que tu fais ici tout seul ? » Elle avait le droit de lui retourner la question non ? De toute même si ce n'était pas de ses affaires, elle l'aurait fait pareille. En savoir un peu plus sur lui l’intéressait, elle ne pouvait dire pourquoi, mais il y avait un truc chez ce type qui t'intriguait. Ce côté imprévisible sans doute et le fait qu'il semblait avoir toujours une nouvelle bêtise à rajouter. Et puis, s'il avait rien à faire, elle n'était finalement pas contre l'idée d'avoir quelqu'un avec elle dans sa petite promenade sur les docs. « Parce que si t'as rien à faire, j'essaie de retrouver la mémoire sur ce qui s'est passé cette nuit-là, tu peux rester avec moi. Il parait que l'alcool, c'est excellent pour la mémoire et je n'aime pas boire seule. » Comme ça personne pourrait lui reprocher d'avoir été au bout de son plan foireux toute seule.. et puis maintenant qu'elle avait enfin terminé de s’empiffrer de médocs pour supporter la douleur et qu'elle renouait avec les douceurs de l'ivresse, elle avait bien envie de joindre l'utile à l'agréable. Tant qu'elle faisait en sorte d'éviter de se retrouver à nouveau face à ces imbéciles en étant ivre...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

James MacGowan
LTTP Member

Statut : Amoureux de sa liberté
Origines : Irlandais né à Boston
Pseudo : Thinlizzy
❖ CELEBRITE : Tom Hardy
❖ AGE : 23
❖ MESSAGES : 45
❖ CRÉDITS : praimfaya
❖ PIEGE DEPUIS : 29/12/2017
Clovers : 113
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4694-james-whiskey-in-the-jar http://lttp.forumactif.org/t4698-james-i-m-shipping-up-to-boston
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Dim 31 Déc - 14:57

Jusqu'à présent James avait encore la sensation d'être fraichement débarqué de l'aéroport. Mais maintenant il devait ce rendre à l'évidence, il commençait à s'être intégré au paysage dublinois. Cette rencontre hasardeuse en pleins milieu des docs en était la preuve. Jamais auparavant il aurait put croiser une connaissance dans les rues de la capitale. Bon après il devait bien admettre que s'être intégré avait plutôt du bon surtout quand cela permettait de croiser une femme comme Maeve. James ce demandait combien de bénéfice elle pouvait faire gagner au garage des Grey grâce à son sexappeal. Il était persuadé qu'au moins un quart de la clientèle venait uniquement pour Mae. James ne pouvait absolument pas leurs jeter la pierre. Il fallait le reconnaitre, les Grey savaient choisir leurs poules. Même avec les cheveux noués et cachés sous une capuche, même avec un visage amoché, et des fringues ne rendant pas justice aux magnifiques courbes de son corps , on pouvait facilement voir à qu'elle point elle était sexy. C'est sans doute pour cela que James dégaina son téléphone portable et prit une photo lorsque la réceptionniste ouvrit ses bras pour lui laisser le loisir d'admirer son style. Et puis qui sait ? Ressortir cette photo devant elle lui permettra de la charrier un petit peu.

Rangeant son téléphone dans sa poche d'un air satisfait, il regretta bien vite son geste lorsqu'elle lui apprit la provenance des marques sur son visage. James ne sut pas trop quoi répondre. Quelque chose de gentil pour la rassurer ? Une blague maladroite pour lui faire penser à autre chose ? Lui demander des détails au risque de faire remonter le mauvais souvenir à la surface ? Il détestait ce sentiment de doute. Il resta muet, complétement désarmé. James le savait, une fois sortit de la rigolade et de l'immaturité, il manquait profondément d'expérience avec les interactions sociale entre adultes. Heureusement Mae vola sans s'en rendre compte à son secours. Lèvre mordillée, ton joueur et ce petit "sexy" lâché par la belle, y a pas à dire elle savait y faire pour attirer l'attention de son interlocuteur. James soupira un grand coup et prit un air faussement déçu pour rentrer dans le jeu de Mae. "Un interrogatoire ? Ça dépend, tu as des choses à cacher ? Allé dit oui, comme ça je t’emmène au poste et j'en profite pour foutre la mort à tout mes collègues en leur montrant avec qu'elle bombe atomique je vais passer la prochaine heure enfermé dans une pièce à l'éclairage douteux. !". Le sujet continua sur l'agression et finalement quand elle lui demanda si le hoodie l'avait trahit, James répondit du tact au tact sans réfléchir " Non c'est ton boule". Ce n’est qu'une fois cette phrase sortie que le cerveau de James ce mit enfin à fonctionner et il ce rendit compte de ce qu'il avait lâché. " hahaha non je déconne, c'est les années d'expériences au service de l'ordre voyons." Satisfait de son mensonge qui rivalisait de médiocrité avec son jeu d'acteur James entreprit de rouler une nouvelle cigarette.

" Ce que je fais ici ? D'habitude c'est pas la police qui pause les questions ?" Enfin de toute façon James savait qu'il était peu crédible dans le rôle du mec mystérieux, et de plus il n'avait pas grand chose à cacher. " Je loue un box non loin d'ici et quand j'ai du temps libre je viens m'y poser pour bricoler au calme" . Cependant quand Maeva mit la possibilité de boire sur le tapis, James fut prit d'un haut le cœur, qu'il parvint tout juste à cacher. Il venait tout juste de sortir d'une sacré biture et voilà qu'on lui proposait déjà de recommencer. Finalement, et comme à chaque fois, il se dit qu'un petit et unique verre ça ne pouvait pas lui faire de mal. " Ba écoute je suis en repos, j'ai toute la journée devant moi et je suis toujours partant pour un verre." Ils n'avaient pas commencé à marcher depuis cinq minutes que James l'interrogea de nouveau, cette fois déterminé à aider. Ne sachant toujours pas sous quel angle parler du problème, James décida d'appliquer le manuel du parfait flic. "Mais du coup t'es allé au commissariat ? Je peux aider à accélérer les choses si tu veux. Tu as vu le visage de ces fils de putes ? Putain ça m'a toujours foutu les couilles à l'envers les connards qui cognes les nanas."Il rigola légèrement. " En tout cas j'envie les Grey pour le coup. Si ils les retrouvent avant nous, on va avoir trois corps sur les bras avec leurs burnes enfoncées dans la gorge. Des fois c'est le genre de justice que j'aimerai rendre et puis après je me rappelle que c'est pas vraiment bien..." Il lança un coup d'oeil sur Mae et poursuivit. " Du coup le MC a des pistes ? Ils ont toujours défendus leurs poules farouchement. D'ailleurs me suis toujours demandé, t'es la régulière du quel d'entre eux ?"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Kavanagh
LTTP Member



Statut : Célibataire, coeur présentement fermé, seules ses cuisses sont ouvertes.
Origines : Irlandaise
Relations : Cassi - Amitié indestructible. Sentiments inexplicables & viscérales.
Slevin - Frère aimé, sang sacré.
Jake -
Shea -
Maxime -
Pseudo : PresleyCash
❖ CELEBRITE : Rosie Huntington-Whiteley
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 165
❖ CRÉDITS : ultraviolences (ava)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/08/2017
Clovers : 227
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3514-maeve-blood-in-the-cut
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Dim 31 Déc - 20:49

La simple idée de déambuler au poste l'amusait bien plus qu'il ne pourrait le deviner, parce qu'elle connaissait particulièrement bien l'un des collègues en question et qu'elle savait parfaitement que son résonnement serait tout à l'inverse. N'empêche, juste pour voir le malaise chez James quand il découvrirait qu'il bosse avec le big bro, ça pourrait être vachement amusant. S'il y a deux choses que personne ne devinait en la rencontrant, c'était que son frère était un excellent officiel et que sa famille était des plus religieuses. « Je ne dis pas non à être enfermée dans une pièce à l'éclairage douteux, mais je vais me passer du poste. » En fait, il n'allait pas avoir besoin de ça pour obtenir les vraies raisons qui l'amenaient ici, parce que même si elle n'aimait pas le crier sur tous les toit, ce n'était pas comme si elle avait quelque chose à cacher. Fronçant un sourcil et se retenant de peu pour ne pas rigoler à sa réponse franche sur ce qui l'avait trahi et qui ne l'aiderait finalement pas à mieux passer inaperçu. Absolument pas convaincue par la justification peu convaincante qu'il lui servit ensuite. Amusée et flattée du compliment, Maeve n'était pas du genre à s'offusquer de ce genre de remarque, bien au contraire. Haussant les épaules avec innocence d'abord, elle retrouva bien rapidement ce sourire mutin qui lui était si caractéristique. « Et bien monsieur l'agent... » En fait, il n'allait pas avoir besoin de ça pour obtenir les vraies raisons qui l'amenaient ici, parce que même si elle n'aimait pas le crier sur tous les toit, ce n'était pas comme si elle avait quelque chose à cacher. »[/i]

Il avait néanmoins raison, c'était la police qui officiellement posait les questions, mais comme elle n'était pas en état d'arrestation, elle avait bien l'intention de se le permettre. Elle hocha d'ailleurs la tête quand il lui révéla ce qui l'amenait dans le coin, elle devinait de par ses commandes ce qu'il pouvait bien y bricoler et elle devait avouer être curieuse de voir la machine en question même si elle ne poussa pas l'audace à lui demander. De toute pour l'instant, elle avait d'autres chose qu'elle devait faire. Où tenter de faire. Et heureusement, il allait l'accompagner. « Cool ! Allons-y. » Ne replaçant pas sa capuche et défaisant l'élastique qui retenait ses cheveux, Maeve fit un trait complet sur sa tentative de discrétion. Un bar en particulier en tête, ils se dirigèrent tranquillement dans cette direction. « C'est gentil, mais je ne doute pas qu'ils fassent tout en leur possible. C'est juste que.. Ce n'est jamais assez pour moi. Je ne sais pas si je les ai vus, si oui, j'en ai aucun souvenir... Voilà pourquoi j'aimerais bien qu'ils reviennent. » Soupirant, elle retint sa respiration et s’immobilisa en l'entendant dire pour la première fois un truc qui ne soit pas négatif sur les Grey. « J'ai toujours su que t'avais un côté vilain garçon. » Ça, c'était clair, parce que s'il était qu'un flic coincé, elle ne serait certainement pas là présentement et il ne l'attirerait clairement pas autant. Reprenant la marche, le bar n'était plus qu'à quelques minutes. « Pas que je sache non... Mais je sais déjà que si oui, ils ne me le préciseraient pas. » Ils la connaissaient bien assez pour savoir que comme ça la touchait directement, qu'elle risquait de vouloir s'en mêler et qu'il valait mieux éviter de lui en parler. Et puis les problèmes liés à ses enfoirés s'étendaient bien au-delà d'elle. « Je ne suis pas une régulière. » Elle comprenait pourquoi il s'était imaginé ça et elle devinait déjà que ça réponse allait le surprendre. Elle l'avait après tout été avec Teagan d'abord puis avec l'autre salaud de Matt, elle était encore d'une certaine façon vue comme l'une d'entre elles, mais dans les faits elle était une poule et ça lui convenait très bien. « Je l'ai déjà été... De Teagan il y a plusieurs années, puis pendant 5 ans avec Matt jusqu'à ce qu'il disparaisse tragiquement il y a deux ans. » Le terme, tragiquement, était des plus sarcastiques pour elle, mais elle se retenait bien de se montrer trop insensible. Matt avait causé sa propre perte en la trompant autant qu'il avait trompé le club, elle se doutait bien qu'il devait se trouver six pieds sous terre... Ou si pieds sous une montagne de béton, mais elle n'en avait plus rien à foutre.

Ils arrivaient au bar et Maeve poussa la porte. « Je reviens, je vais me mettre plus confortable, hésite pas à me commander un verre. » Ajoutait-elle faussement innocente avant de filer vers la salle de bain pour retirer ses pantalons aussi horribles qu'agaçant qu'elle pliait approximativement et mettait dans son sac à main. Gardant toutefois le hoodie, elle ressortait et venait prendre place sur le banc à ses côtés. Maeve attendit quelques secondes que le barman s'éloigne avant de reprendre la parole. « Qu'est-ce qui te déplaît autant chez les bikers ? » Parce que oui, c'était aussi évident que la faible propreté des verres dans lesquels ils s’apprêtaient tous les deux à boire. « Enfin.. T'es peut-être aussi fermé quand ça touche à la mafia, je ne sais pas, on en a jamais parlé... Mais je me demande. » Elle avait pourtant l'impression qu'il avait bien des points communs avec eux. La blonde savait qu'il n'allait peut-être pas lui répondre, mais elle ne perdait rien à tenter de le savoir et qu'elle comptait bien profiter des instants restant avant qu'elle ne soit trop sous l'influence de l'alcool pour poser des questions intelligentes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

James MacGowan
LTTP Member

Statut : Amoureux de sa liberté
Origines : Irlandais né à Boston
Pseudo : Thinlizzy
❖ CELEBRITE : Tom Hardy
❖ AGE : 23
❖ MESSAGES : 45
❖ CRÉDITS : praimfaya
❖ PIEGE DEPUIS : 29/12/2017
Clovers : 113
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4694-james-whiskey-in-the-jar http://lttp.forumactif.org/t4698-james-i-m-shipping-up-to-boston
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Lun 1 Jan - 18:20

On pouvait dire que la discussion ce passait plutôt bien. Sourire, petit rire, atmosphère détendue, James se surprenait lui-même à être de si bonne humeur moins de trois heures après son réveil. Était-ce Mae qui le mettait de bonne humeur ou le simple faite de ne pas être seul en cette froide journée ? Il fallait dire que Mae savait parfaitement mettre à l'aise les gens. Après, de par son métier, il fallait mieux qu'elle sache manier l'art de la conversation. Mais par dessus tout James appréciait de pouvoir parler sans retenue de langage. Après tout la belle blonde bossait pour un mc, elle était habitué à entendre toute sorte de grossièreté en permanence. Le coup du "monsieur l'agent" couplé avec le sourire mutin le fit rire. Ces deux mots, James les avait entendue à toutes les sauces, murmuré à son oreille, hurlé dans son appartement ou encore crié à travers un oreiller. A force il finissait pas croire que la gente féminine à un véritable problème avec ce job. En tout cas l'agent qu'il était adoré l'ambiance de flirt qui s'installait entre eux. Sourires, regards, compliments étaient monnaies courantes autour du comptoir dans l'accueil du garage, James n'y prêtait qu'une attention modéré, ce disant qu'elle devait faire ça avec tout les clients. Mais voir Mae hors du cadre professionnel rendait les sourires de la blonde autrement plus attirant.

Lorsque Maeve libéra enfin ses cheveux, James ne rata pas une miette du spectacle. Magnifique cascade blonde qu'elle avait là. Malgré tout, les yeux de James ne purent s'empêcher de bifurquer vers les blessures de Mae. Ces sous-merdes allaient vraiment regretter ce qu'ils lui avaient fait. Il resta silencieux quand elle parla de ses agresseurs mais répondit très vite à la suite. " Moi ?!", dit-il l'air faussement indigné, "Un mauvais garçon ? Y'a pas plus respectueux, poli, sobre et pacifiste que moi ! J'suis un putain de saint !". Un saint qui n'avait absolument pas déclenché une baston dans un bar la veille et qui n'avait pas non plus brisé une chaise sur le dos de son "adversaire". Finalement James reprit un demi-sérieux pour écouter Mae. Il ne put s'empêcher un haussement de sourcil quand elle lui avoua ne pas être une régulière. C'était bien la première qu'il voyait une fille aussi sexy ne pas être prise par un membre du mc. Il garda cependant ses commentaires pour lui le temps d'écouter la suite du récit de Mae. Les noms de ses deux anciens compagnons ne disaient rien au policier qu'il était. Après il faut dire que James avait toujours eu du mal avec les noms, donc même si il avait put déjà entendre parler d'eux dans un dossier, impossible pour lui de s'en souvenir. En conclusion il lâcha un très sobre " Ha merde.. heu du coup désolé pour ce Matt" . Quand ce n'était pas pour le besoin d'une enquête, ni pour chercher un dossier pour ce foutre de la gueule de quelqu'un, James n'aimait pas retourner le passé. Tout le mondes avait eu son lot de problème ou de tragédie et il trouvait inutile d'en savoir plus.

En parlant de problème James venait justement d'en rencontrer. Un problème qui ressemblait à un verre contenant un étrange liquide dont on lui avait assurer qu'il s'agissait de whiskey. N'étant pas maso au dernier degrés, il avait eu l'intelligence de demander des glaçons dans son verre. D'ailleurs il était sûr d'entre les cris de douleur de ces derniers tant le liquide tenait plus du produit chimique que d'un produit destiné à être ingérer par un être humain. Par pure réflexe il avait commandé le même pour Mae. Guettant le retour de la jolie blonde, James ce mit à l'aise et quitta son lourd blouson pour laissé place à un tee-shirt blanc des plus simple, épousant parfaitement la forme de ses biceps et laissant apparaitre un morceau de ses tatouages. Mae finit par revenir et elle attaqua en force avec ses questions. Il lui sourit et avala son verre d'une traite. Une demi grimace apparut sur son visage. Il n'en revenait pas de ce qu'il venait de faire subir à sa bouche. Le gout de ce breuvage était encore plus infecte qu'il pensait. Il pouvait sentir liquide lui ravager l'estomac. Il expira un grand coup, s'alluma la cigarette qu'il avait roulé dehors et ce tourna vers Mae. " Il t'a fallut attendre au moins trois semaines pour m'inviter à prendre un verre et on attaque direct par ce genre de question ? Tu me demandes même pas qu'elle est ma couleur préféré, ou ma série netflix du moment ?" Il rigola à sa propre plaisanterie, tira une taff et poursuivit. "La mafia ceux sont des vrais criminels. Vicieux, lâche, malin et violant. Bref on sait tous de quoi ils sont capables. Ils sont les méchants, ils le savent et ils l'assument." Une nouvelle taff et il continua. " Avec les bikers c'est différents. Ils cultivent cette image de rebelle défiant le système, près à tout pour pouvoir rouler, libre et sauvage. Gamin je bavais devant une telle philosophie. J'ai très vite déchanté. Les bikers ne sont qu'un ramassis de criminelle banal vêtu de cuir et de patch dont la seule préoccupation est l'argent et le pouvoir. Et j'peux te dire que je prend un malin plaisir à provoquer ces enfoirés d'hypocrites dès que j'en n'ai l'occasion."

Elle avait voulu savoir son avis, maintenant elle l'avait. Libre à elle d'en faire ce qu'elle veut. Il fit un signe un barman pour demander un autre verre, une guiness ce coup ci, beaucoup plus prudent. " Vas'y commande ce que tu veux cette tournée est pour moi" La machine était en marche, il avait soif et pas question de borie tout seul. " Et toi ? Dis moi pourquoi tu tiens t'en à revoir les bâtards qui s'en sont prit à toi ? Surtout toute seule et sans aide. Par ce que à moins que t'as un flingue dans ton sac à main, ce que j'espère pas au passage, y a peux de chance pour que tu t'en tire mieux que la dernière fois face à eux." Les verres arrivèrent, James paya, bu une gorgée et continua. " Écoute je déteste donner des leçons et être la voix de la raison est un rôle vraiment pas fait pour moi. Du coup je vais le dire qu'une fois par ce que voilà t'es une fille bien. Laisse la police ou les Grey régler cette histoire. T'en mêler ne ferra que foutre encore plus le bordel. Et puis tu sais que légalement j'ai le droit de les buter ? Bon le problème c'est la paperasse qui va avec..." La dernière partie de sa phrase était bien évidement une plaisanterie. Le registre du sérieux James ne l'aimait pas et il ne pouvait jamais s'empêcher de balancer des pitreries dans les moments les plus mal choisit. " Bref, ça les déranges pas tes potes bikers que tu prennes un verre avec moi ? Stp dis moi que oui. Ho mais attend j'y pense, ton statut de poule te donne le droit de te taper qui tu veux dans le club non ? T'as jamais de soucis avec une régulière un peu jalouse ?". On sait jamais des fois que Mae raconte une anecdote sur elle ce battant sauvagement avec une autre régulière.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Kavanagh
LTTP Member



Statut : Célibataire, coeur présentement fermé, seules ses cuisses sont ouvertes.
Origines : Irlandaise
Relations : Cassi - Amitié indestructible. Sentiments inexplicables & viscérales.
Slevin - Frère aimé, sang sacré.
Jake -
Shea -
Maxime -
Pseudo : PresleyCash
❖ CELEBRITE : Rosie Huntington-Whiteley
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 165
❖ CRÉDITS : ultraviolences (ava)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/08/2017
Clovers : 227
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3514-maeve-blood-in-the-cut
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Mar 2 Jan - 3:06

Dire qu'elle n'était pas désolée de ce qui lui était arrivé était la première chose qui lui était venu à l'esprit, mais ce commentaire hautement trop révélateur était comme toujours resté coincé derrière ses lèvres. Heureusement, il ne cherchait pas à poser plus de questions. Elle avait déjà eu des interrogatoires à ce sujet, et même s'ils s'étaient tous bien déroulés, elle n'avait pas envie d'en avoir un deux ans plus tard. Cette histoire appartenait à son passé et cette place lui allait très bien. « Merci c'est gentil, mais ça va. Mon deuil sur cette histoire est fait depuis longtemps. » Parce qu'elle n'allait quand même pas lui jouer le rôle de la petite copine toujours éplorée des années plus tard. Et puis si son manque d'émotion éveillait le moindre soupçon, elle savait déjà ce qu'elle répondrait. Après tout vu le faible estime qu'il avait des bikers, il n'aurait sans doute pas de mal à comprendre qu'elle n'en était pas amoureuse au moment de sa disparition, ce qui est tout à fait vrai. Heureusement, ils avaient tellement mieux à faire que de parler de lâche de second rang ! Et ce mieux n'attendait que de remplir leur verre. Le délaissant le temps de retrouver le confort de ses vêtements habituels, elle n'avait pas tardé à revenir près de lui et s'asseoir contre le banc en prenant bien soin de ne pas toucher sous le comptoir du bar. Les gens allaient-ils un jour arrêter d'y coller leur chewing-gum ? Peut-être qu'il n'y en avait pas, mais elle n'avait pas envie de faire la vérification. Vu la propreté de la place, il y en avait peut-être qui datait de 1869.

Reportant son attention vers lui, son regard glissait contre ses biceps bien dessiné, devinant sans aucune gène ce à quoi ils pouvaient bien ressembler sans cette prison de tissus. Maeve n'avait jamais ressenti le moindre malaise à apprécier ainsi les corps masculins comme féminins. Le tatouage contre son bras lui avait d'ailleurs retiré un léger sourire, la transportant quelques minutes plus tôt lorsqu'elle avait affirmé qu'il était hors de tout doute un badboy. Limitant, elle buvait également le whisky de faible qualité d'un trait, tentant de ne pas grimacer ce qu'elle dû rapidement reconnaître comme étant impossible. Convaincue qu'il avait dû mettre un truc dans son verre pour se payer sa tête, elle comprenait rapidement en voyant son expression qu'il avait autant souffert qu'elle. Choisissant d'oublier le goût en trouvant un sujet de conversation qui l'intriguait depuis un moment, sa réaction l'amusa. Un hochement de tête amusé fut d'ailleurs sa première réaction jusqu'à ce qu'il n'en vienne à parler de son seul amour, Netflix. L'avait-il utilisé uniquement pour en ajouter à la blague ou était-il véritablement un amateur de série ? Elle le découvrirait peut-être un jour.. mais pour l'instant elle gardait son attention sur sa première question. À peine avait-il le temps d'aspirer un peu de sa cigarette qu'elle l'a lui piquait sans prendre la peine de demander, tirant à son tour avant de la remettre entre les lèvres de l'homme comme si rien ne s'était passé. Son avis sur la mafia était assez juste et à dire vrai, elle était soulagée de voir qu'il n'était pas assez con pour ne s'en prendre qu'aux Bikers. « C'est effectivement un résumé assez juste. » Confirmait-elle prête pour la suite. Un sourire était né sur son visage en l'entendant dire qu'il avait déjà eu envie de ce mode de vie, preuve qu'elle ne se trompait pas trop sur son compte et sur ces points en commun avec les gars du MC. Son sourire était disparu pour laisser place à une expression légèrement plus sérieuse lorsqu'il précisait sa vision d'eux. Hochant la tête, Maeve avait beau avoir un avis des plus opposé sur la chose, elle n'avait ni le temps ni l'énergie à perdre pour tenter de faire valoir sa propre vision. De toute façon, elle prônait depuis toujours la liberté d'avoir ses propres opinions et cette valeur ne disparaissait pas dès que quelqu'un tenait des propos opposés aux siens. « Je comprends mieux. Et j'avoue assez bien t'imaginer foutre le bordel. »

À la demande de l'homme, le barman revenait vers eux et Mae ne put qu'opter pour la même tactique. Ils ne pouvaient pas tricher avec la bière. « Une guiness aussi pour moi alors. » Quelle femme n'appréciait pas se faire payer un verre. « Merci. Si t'es gentil, je vais peut-être payer la prochaine. » Blaguait-elle, souhaitant tout sauf se retrouver en présence d'un calinours prêt à tout pour lui faire plaisir. La question qui suivi eu effet de la faire grimacer à nouveau, mais cette fois le simili whisky n'était pas en cause « Je sais. Ce n'était clairement pas mon idée la plus brillante, mais j'espérais surtout retrouver la mémoire. Avoir me serait-ce qu'une vague idée de leur visage. » Mae faisait comme si elle n'avait rien entendu au sujet du flingue. Préfèrant concentrer la discussion sur ce coup de tête douteux qu'elle venait d'avoir. Elle était effectivement armée, n'étant tout de même pas assez bête pour se lancer à ce point dans la gueule du loup, mais elle n'allait très certainement pas avouer cette possession illégale. « Te fais pas la grosse tête avec ça... Mais ta raison. » Buvant une première gorgée de sa bière, elle me masqua pas longtemps son intérêt sur les avantages de sa fonction. « Là par contre, j'ai jamais autant espéré les voir se pointer. »

Maeve avait sa bière posée contre ses lèvres lorsqu'elle s'était mise à rire devant sa remarque. Ici à prendre un verre avec lui ? Surement pas, elle faisait rien de mal après tout, mais elle n'allait pas non plus recevoir un méritas de bonnes conduites pour ça. Et parce qu'une question surprenante ne venait jamais seule avec lui, la lumière de l'enquêteur était maintenant dirigée vers ses habitudes sexuelles. Maeve ne savait pas s'il souhaitait vraiment une réponse, mais si ce n'était pas le cas, il n'allait pas avoir d'autre choix que d'apprendre à se taire parce que le sexe avait jamais été une discussion tabou chez elle. « Bordel t'es pas croyable. » Prenant sa cigarette pour la peine, elle l'aspirait à nouveau avant de la lui rendre. « D'abord... Pour l'instant, on ne fait que discuter autour d'un verre en toute innocence, il n'y a rien de mal à ça... » C'était par contre certain que si l'innocence restait sur ses bancs et oubliait de les suivre... Elle risquait effectivement d'augmenter considérablement les risques de s'attirer des emmerdes. « T'as vraiment envie d'avoir des détails sur ma vie sexuelle James ? Parce que oui... Comme je ne suis pas régulière, je ne suis pas enchaînée à aucun d'entre eux. » Les histoires entre poules restaient au club et il n'allait très certainement pas avoir assez détails pour pouvoir faire des connexions, mais juste parce qu'il avait eu le culot de lui demander, elle ne pouvait pas résister. « Ça dépend, en général les gars font en sorte que s'ils sont infidèles, ça reste loin des oreilles de leur régulière. Mais en général, c'est pas avec les affichées que j'ai un problème et disons que la plupart ont compris qu'il valait mieux pas me faire chier. » Elle était là depuis longtemps, presque la moitié de la vie du club et bien qu'il y avait des régulières plus anciennes qu'elle, Maeve avait su s'entourer et faire sa place de sorte que c'était bien connu qu'il valait mieux rester dans son trou en sa compagnie. « Et personnellement, j'ai jamais de problème avec aucune poule, c'est rare que les mecs qui entrent de façon officielle dans mes draps aient envie d'en ressortir. » Elle ne se prenait pas pour un petit pain, ça, c'était officiel, mais il y avait aussi le fait qu'elle avait envie de le provoquer, de voir ce qu'il trouverait à y répondre. « Mais toi alors James... Ça dérangerait pas tes collègues qu'on prenne un verre ensemble ? Tu irais quand même pas jusqu'à leur faire croire que tu fais ça uniquement dans le but de m’interroger ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

James MacGowan
LTTP Member

Statut : Amoureux de sa liberté
Origines : Irlandais né à Boston
Pseudo : Thinlizzy
❖ CELEBRITE : Tom Hardy
❖ AGE : 23
❖ MESSAGES : 45
❖ CRÉDITS : praimfaya
❖ PIEGE DEPUIS : 29/12/2017
Clovers : 113
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4694-james-whiskey-in-the-jar http://lttp.forumactif.org/t4698-james-i-m-shipping-up-to-boston
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Mer 3 Jan - 21:00

Odeur de tabac froid, d'urines et autres liquides corporelles, un sol collant aux semelles et bien sûr pas un seul client en dehors d'un ou deux pochetrons. Pas doute James faisait face à un splendide exemple de rade pourris. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de trouver un certain charme à l'endroit, il respirait l'authenticité, tout l'inverse des très nombreux pub à touriste de Temple Bar. En tout cas la présence de Maeve aidait grandement à rendre l'endroit supportable. De toute façon quel endroit pouvait s'avérer désagréable avec une Mae à ses côtés ? James ce demanda quand même si il n'allait pas la faire fuir lorsqu'il lui exposa son point de vue sur les bikers. Pas besoin d'être un fin psychologue pour voir qu'elle était loin de partager son avis. En tout cas elle sembla pas vouloir débattre de la chose. Tant mieux pour eux deux sans doute, James étant souvent la dernière personne disposé à mener ce genre de combat verbal. De toute façon un tel sujet de conversation n'avait pas lieux d'être entre deux amis de monde différent. Par contre, pour le sujet des tournées, c'était une toute autre histoire. Levant un sourcil, James fixa Mae. " Comment ça "peut-être" payer la prochaine ? Les tournées c'est chacun son tour ! Je vais peut-être même prendre un verre de l'alcool le plus chère de ce rad !". Soyons claire celui qui prenait le plus de risque en disant ça c'était celui allait boire ce fameux verre. Pourtant James ne put s'empêcher d'offrir un magnifique sourire provocateur à la jolie blonde.

Il reprit très vite un air neutre quand la conversation revint sur l'agression de la réceptionniste. Il attendit un petit peu avant de répondre. "Tiens voilà deux mots que les femmes ne me prononcent jamais et pourtant j'suis presque sûr d'avoir toujours raison" C'était entièrement faux." Après tu sais que sur mon portable j'ai accès au serveur du commissariat, on pourrait regarder les photos de criminelles qu'on n'a en stock, voir si on peux trouver ceux qui t'ont fait ça. J'crois bien que j'ai le droit de faire ça même hors du cadre d'une enquête." C'était faux aussi. Il poursuivit avec un grand sourire aux lèvres " Ha ba si ils débarquaient là maintenant, je leurs péterai la gueule et après avoir broyés leurs burnes avec un pied de chaise, je les embarquerai au poste ou je les fouterai dans la même cellule que des Grey." James avait beau sourire, il était le plus sérieux du monde. Si il croisait ces mecs, l'arrestation serait musclé. " Par contre, dans le cas où ils entraient ici, interdiction formelle de te servir de ton arme à feu, et d'intervenir, tu me laisses m'en charger. Enfin comme tu n'es pas armée de toute façon cette mise en garde est inutile." Il lui fit un petit clin d'oeil. " T'inquiète j'te considère pas non plus comme une princesse qu'il faut protéger, c'est juste que j'aimerai pas avoir à te passer les menottes en même tant que ces enfants de putains.". Il avait beau apprécier la compagnie de Mae, si cette dernière commettait l'irréparable devant les yeux du flic qu'il était, il n'aurait d'autre choix que de l’arrêter.

Heureusement la conversation se poursuivit sur un sujet ô combien plus intéressant : le cul. Si James avait toujours fait preuve d'un grand détachement pour le passé des gens, il était beaucoup plus curieux quand on abordait le sujet du sex. Aucune gène ne l'arrêter. Il semblait d'ailleurs avoir trouvé du répondant avec son interlocutrice. Voilà déjà deux fois que cette dernière venait lui chiper sa clope. Il pouvait presque sentir la chaleur de ses lèvres quand Mae daignait la lui rendre. Une attitude qui n'était pas pour lui déplaire. " "Bordel t'es pas croyable", ça par contre, elles me le disent toutes héhé" Puis il la regarda d'un air malicieux. " Pour l'instant donc ? Il va ce passer quoi après ?" . Il bu de longues gorgées de Guiness et puis écrasa son mégot sur la table. Une table qui, au vu de son état, ne semblait pas remplir d'autre fonction. Il s'amusait comme un petit fou. " Ho ba j'en demandais pas tant mais si tu veux donner des détails, je serais enchanté de les connaitre." Il ce tourna vers Mae pour lui faire face et croisa les bras prenant un air attentif. Il était clair que James ne perdrait pas une miette de ce qui allait suivre. " Putain c'est que ça tourne pas mal dans le MC, tu m'étonnes qu'il y est de plus en plus de jeunes qui tentent leurs chances en devant prospect. Enfin on fait tous des erreurs de jeunesse." C'était plus fort que lui, même quand il ne le voulait pas il était comme obligé de critiquer les 1%. " Et sinon du coup ça ce passe comment avec les mecs qui rentrent de manière non officielles dans tes draps ?" Il la fixa droit dans les yeux. La fille qui le déstabiliserai n'était pas née. Même lorsqu'elle passa à l'attaque avec ses questions il ne broncha pas.

" Hum... moi ?" il fit semblant de réfléchir pendant quelques secondes " Si un flic devait nous surprendre j'avoue que je tenterai le coup du " je buvais tranquille et cette prostitué est venue me racoler" et hop tu finis direct au poste héhé." Bien sûr James ne ce rendait absolument pas compte qu'il venait de l'insulter sans le vouloir. " De toute façon je suis pas doué pour mentir. Et tant que tu n'es pas lié à une enquête sur laquelle je pourrais travailler, j'ai parfaitement le droit de te voir. En plus comme je suis membre de l'ERU techniquement je suis plus chargé des enquêtes." . Il engloutit le reste de sa bière, ce reteint tout juste de roter et enchaina. " Ha mon tour maintenant ! Du coup en pourcentage tu estimerais t'être fais combien de membre du mc ? J'dis ça des fois que pour les besoins d'une enquête on aurait besoin d'échantillon d'ADN, on pourrait avoir une véritable banque à échantillon sous les yeux sans le savoir hahaha". James a toujours dit haut et fort qu'il préféré une fille à la sexualité assumé plutôt qu'une vierge effarouché, pourtant il devait bien avouer c'était marrent d'embêter Mae sur le sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Kavanagh
LTTP Member



Statut : Célibataire, coeur présentement fermé, seules ses cuisses sont ouvertes.
Origines : Irlandaise
Relations : Cassi - Amitié indestructible. Sentiments inexplicables & viscérales.
Slevin - Frère aimé, sang sacré.
Jake -
Shea -
Maxime -
Pseudo : PresleyCash
❖ CELEBRITE : Rosie Huntington-Whiteley
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 165
❖ CRÉDITS : ultraviolences (ava)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/08/2017
Clovers : 227
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3514-maeve-blood-in-the-cut
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Jeu 4 Jan - 4:30

L'entendre lui dire le tas d'informations qui se trouvaient sur son portable avait particulièrement attiré son attention, lui donnant dès idées qu'elle n'aurait quand même pas le culot de mettre en application. Pourtant, elle était presque douée avec le vol, mais il y avait une sacré marge entre des vernis à ongles dans des magasins peu surveillés et le téléphone privé d'un flic. Non elle était pas assez dingue pour tenter quoi que ce soit, mais l'idée par contre était alléchante. C'était sans doute pour éviter de dévoiler son trop grand intérêt qu'elle avait seulement opiné de la tête, incertaine de savoir si cela pouvait vraiment raviver ses souvenirs. Maeve ne parvint toutefois pas à résister à la tentation à répondre à sa deuxième remarque. « Je t'avoue que j'ai bien envie de te voir te battre... J'ai toujours trouvé les bagarreurs gravement sexy. » Un sourire aguicheur aux lèvres, elle venait doucement mordiller celle inférieur avant de boire encore un peu de sa Guinness. « Par contre... C'est pas près d'arriver parce que pour mettre un Grey derrière les barreaux faut avoir quelque chose à leur reprocher... Et ils ne sont qu'un club d'amateur de moto. » Éternelle rengaine répétée encore et encore aux autorités les surveillants de trop près, cherchant à obtenir des preuves sur les réelles activités. Des détail qui ne franchiraient clairement jamais ses lèvres, muette comme une tombe et ce peu importe à quel point il pouvait gagner son attention. Il ne perdait d'ailleurs pas de temps avant de revenir sur la question piège qu'il lui avait posé un peu plus tôt, haussant les épaules en toute innocence, elle n'avait pas perdu de temps avant de lui confirmer. « Complètement inutile. » Et ce n'était pas faux, après tout même si elle était là, elle n'allait très certainement pas la sortir en sa compagnie et ce peu importe le nombre de litres d'alcools qu'elle ingurgiterait. Rebondissant d'ailleurs sur l'occasion qu'il venait de lui offrir de faire un commentaire salace, elle ne prit pas pour autant sa remarque à la légère et était bien décidée à ce qu'il n'ait aucune raison de l'amener derrière les barreaux. « En même temps ? Du coup, t'as envie de me passer les menottes ? » Continuant son manège, elle prenait sa cigarette et l'inspirait longuement, gardant la fumée prisonnière de ses lèvres quelques secondes avant de poursuivre sa provocation au même rythme qu'elle la laissait s'échapper. « Parce que si tu m'amènes à ton box... j'ai rien contre. » Finissant à peine sa phrase, elle venait la lui rendre, la plaçant entre ses lèvres comme si ça pouvait l'empêcher de répliquer. Maeve n'était toutefois pas naïve à ce point, elle ne savait même pas s'il existait quelque chose pouvant le déstabiliser à ce point.

C'était d'ailleurs vers un tel sujet qu'avait dévié leur discussion encore une fois. S'il pensait la rendre mal à l'aise en abordant le sujet de la sexualité, il se trompait royalement, mais à voir avec quelle facilité il relançait la conversation, elle doutait que c'était ce qu'il cherchait à faire. Maeve n'avait pu s'empêcher de rire en buvant à nouveau sa bière alors qu'il lui faisait remarquer la fréquence avec laquelle il recevait ce genre de remarque. Elle devait l'avouer, elle n'en doutait pas. C'était toutefois sans parler qu'elle avait répondu à sa question sur le déroulant de la suite de la soirée, après tout, elle ne pouvait pas s'avancer, le temps seul saurait lui dire, mais il était vrai que l'idée d'aller plus loin que quelques verres s’immisçait doucement dans son esprit. Il était grave dès qu'ils abordaient le sujet du MC en tant que tel, mais Maeve ne s'y attardais pas, faisant dévier habillement la discussion en mettant l'accès sur des parcelles beaucoup plus intimes. Son regard ancré au siens. « Ça dépend s'ils valent la peine ou non, c'est sans doute ce qui en intimide plus d'un en fait... Les mauvais baiseurs sont rapidement rayés, je ne gâche pas mon célibat avec eux. Les autres... disons qu'ils ne se sont jamais plaint. » Parler d'elle ne lui dérangeait pas, bien au contraire, elle aimait voir les réactions qu'il avait à chacune de ses remarques. Pourtant, retourner les questions lui faisait tout autant plaisir. Curieuse, elle finissait sa bière qu'elle reposait plus loin avant de faire signe au barman d'en apporter deux autres sans toutefois quitter son interlocuteur du regard. L'envie de lui plaquer son pied directement sur ses bijoux de famille se fit sentir lorsqu'il la compara à une prostituée, mais il se reprit rapidement en évitant de se retrouver inefficace pour un petit moment. « Tu sais pendant un moment, j'ai cru que tu faisais parti des impuissants intimidés par les femmes assumant leur sexualité et en profitant pleinement. » Combien d'homme considérais qu'une femme épanouie sexuellement était une prostituée alors qu'eux s'ils ont un tableau de chasse bien garnis, ils étaient des héros. Des tas d'imbéciles parmi lesquels elle était passée bien près de le classer, s’adoucissant néanmoins par la suite. Le fait qu'il mentionne l'ERU l'avait d'ailleurs particulièrement marqué et bien qu'elle se garde de faire un commentaire, elle venait d'avoir la confirmation qu'il y avait de très fortes chances qu'il connaisse Slevin. Attrapant la nouvelle bière qu'on venait de leur servir, Maeve passa bien près de s'étouffer alors qu'il lui demandait avec combien de membre du MC elle avait eu des relations. Se demandant s'il blaguait où il était sérieux, elle réalisa rapidement qu'il souhaitait véritablement le savoir. « Et on te dit souvent que t'es un crétin aussi ?» Pourtant, ce n'était pas une insulte lancée avec outrance, mais plutôt une constatation que ce genre de commentaire fait à pratiquement n'importe quelle autre fille lui aurait valu un point. « Beaucoup, je t'en ai nommé deux, mais comme tu peux t'en douter il y en a eu plus. Par contre sûrement moins que tu crois.. J'ai été old lady pendant un bon moment. » Elle avait bien profiter de son célibat une fois son deuil fait...C'est-à-dire la soirée même, mais ça il n'avait pas à le savoir. «jai conscience que ma vie sexuelle est des plus intéressantes mais... Et si tu me parlais de la tienne ? Pas le droit de me sortir des histoires de pêche ou une truite de 10 cm devient un requin. J'ai été honnête, tu l'es aussi. Du coup, tu la décrirais comment ? » Elle avait envie de savoir et elle l'assumait parfaitement, certains grands parleurs était des amants des plus horribles et avaient une vie sexuelle inexistante alors que d'autre au contraire comme elle, l'assumait pleinement. Elle voulait découvrir à laquelle des deux catégories il appartenait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

James MacGowan
LTTP Member

Statut : Amoureux de sa liberté
Origines : Irlandais né à Boston
Pseudo : Thinlizzy
❖ CELEBRITE : Tom Hardy
❖ AGE : 23
❖ MESSAGES : 45
❖ CRÉDITS : praimfaya
❖ PIEGE DEPUIS : 29/12/2017
Clovers : 113
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4694-james-whiskey-in-the-jar http://lttp.forumactif.org/t4698-james-i-m-shipping-up-to-boston
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Jeu 11 Jan - 20:42

Il y a tout un tas de sujets pour les quels James était long à la détente. La drague en faisait bien sûr partie. Depuis qu'ils s'étaient croisé sur les docks jusqu'au moment où ils entrèrent James ne savait toujours pas ce que recherchait Mae. En vérité il ne le savait toujours pas. Pourtant il semblait bien à l’agent que la jolie réceptionniste avait quitté le registre du simple flirt. En tout cas c'était bien loin de déranger James, lui qui n'avait jamais était du genre patient. Il éclata de rire à la mention de la bagarre sexy. " C'est vrais que certaines filles craquent pour les mauvais garçon, mais je peux te garantir que quand je ressors d'un barre le nez ensanglanté, l'oeil à moitié fermé, la lèvre gonflé et les mains couvertes d'entailles et de sang j'ai juste l'air d'être bon à être enfermé haha" . En effet dans ses souvenirs peu de filles le trouvaient "sexy" dans cet état. " Ton sourire, lui, il est méchamment sexy". En faite c'était Mae tout entière qui était sexy. "Tu sais on en n'a déjà coffré pour ivresse sur voie publique et pleins de petit délit à la con. Quand on a l'occasion de leurs casser les couilles on ce privent pas. Enfin moi c'est ce que je fais toujours" Bon bien sûr ces enfoirés ressortaient le lendemain, mais James gardera toujours un bon souvenir de la fois où il a passé les menottes à un Grey pour tapage nocturne.

Le rythme cardiaque de James s'accéléra. Il était le prisonnier du regard de Mae. Il ne put s'empêcher de déglutir d'un coup quand elle évoqua les menottes et le box. Il se demanda même si cet enfoiré de barman n'avait pas augmenté la température du lieu. James ce massa la nuque en tirant le plus fort possible sur la clope que la blonde avait daigné lui rendre. Il aurait aimé lui répondre qu'ils n'étaient pas obligé d'attendre le box et que les toilettes de ce bar pouvaient faire l'affaire, mais son instinct lui disait que c'était une mauvaise idée. La discussion ne semblait tourner qu'autour du sex. "Meilleure conversation du monde" pensa James. Et il ne semblait pas être le seul à apprécier le sujet. Il sourit à Mae en l'entendant narrer comment elle profitait de son célibat. Il était heureux de voir qu'elle genre de personne était la réceptionniste des Grey. C'était typiquement le genre de femme que James respectait. Ce qui explique en partie la figure étonné qu'il afficha quand Mae lui révéla ce qu'elle avait faillit penser de lui. " A quel moment j'ai bien pu te faire penser que j'étais ce genre de type ?" Lui ne voyait vraiment pas." Au contraire heureusement qu'il existe des personnes dans ton genre. Vous rendez le célibat tellement plaisant à vivre haha". Surtout le sien en faite.

Et visiblement il n'avait pas finit d'enchainer les bourbes puisque un peu plus loin dans la conversation elle le qualifia de "crétin". James était sûr qu'elle ne ce rendait pas compte à qu'elle point elle avait mit dans le mile avec cette question. En faite n'importe qui, femme ou homme, finissait toujours par le qualifier de ce terme à force de converser avec lui. Quand c'était dit sur le ton de la plaisanterie ou par quelqu'un qu'il appréciait, James en rigolait. Mais sortie de ces catégories James envoyait systématiquement son poing en pleine figure de l’inconscient qui osait le désigner avec ce terme. Il sourit donc à Mae et lui répondit " Tu n'as même pas idée à quel point". Il l'imita quand elle ce saisit des nouvelles bière fraichement arrivé. Il l'écouta parler sans la quitter des yeux. Comme il s'en doutait déjà elle devait avoir un sacré passé à ce sujet. C'était maintenant à son tour d'en parler.

Il réfléchit plusieurs secondes afin de trouver les bon termes pour répondre à la question de la réceptionniste. "Hum je la décrirait comme hasardeuse et sauvage" Il était plutôt fier de sa réponse. "Hasardeuse par ce que je ne suis pas le genre de type à vouloir absolument coucher chaque soir. Je drague pas pour agrandir un quelconque tableau de chasse. Quand je rencontre une fille qui me plait je tente c'est tout." Il bu une longue gorgé de bière et ajouta " Quand au côté sauvage, je te laisserai le découvrir par toi même si l'idée du box tient toujours." Il conclut sa phrase par un petit clin d’œil. C'était l'heure de passer à l'attaque. Ça passe ou ça casse, tel était sa devise. Il se saisit fermement d'une des hanches de Mae et la força à ce rapprocher de lui. C'est alors qu'il en profita pour plaquer ses lèvres sur les siennes. On était loin d'un doux baisé. James avait mit la hargne et brutalité qui le caractérisait tant dans ce geste. Il finit par ce reculer. "J'ai toujours préféré l'action à la discussion". D'après son expérience ca ne pouvait ce terminer que de deux façon possible. A savoir dans les toilettes du bar ou avec une bière en pleins visage comme récompense de son culot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Kavanagh
LTTP Member



Statut : Célibataire, coeur présentement fermé, seules ses cuisses sont ouvertes.
Origines : Irlandaise
Relations : Cassi - Amitié indestructible. Sentiments inexplicables & viscérales.
Slevin - Frère aimé, sang sacré.
Jake -
Shea -
Maxime -
Pseudo : PresleyCash
❖ CELEBRITE : Rosie Huntington-Whiteley
❖ AGE : 26
❖ MESSAGES : 165
❖ CRÉDITS : ultraviolences (ava)
❖ PIEGE DEPUIS : 17/08/2017
Clovers : 227
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t3514-maeve-blood-in-the-cut
MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   Dim 14 Jan - 17:03

Maeve n'avait rien dit alors qu'il lui mentionnait que lorsqu'il avait le visage ensanglanté et partiellement gonflé des suites d'une bataille le côté sexy diminuait gravement et pourtant elle n'était pas d'accord. Elle n'avait rien à voir avec les certaines filles dont il faisait mention, mais elle ne tenait pas à ce qu'il la regarde comme si elle était également bonne à enfermer. Et puis il y avait eu ce compliment qu'elle acceptait avec plaisir, consciente de son pouvoir de séduction qu'elle assumait, peut-être même un peu trop. Pourtant, ce soir, elle jouait oui, mais un jeux des plus pur et intéressé, ne cherchant pas uniquement à lui faire croire qu'elle était attirée par lui, mais l'étant vraiment. Elle aurait sans doute dû reculer en l'entendant dire à quel point il saisissait toutes les occasions de faire chier les siens, mais elle n'en avait pas envie. Leur avis sur les Grey's était complètement opposé, mais elle ne pouvait s'empêcher d'apprécier cette façon qu'il avait d'assumer sa retenue à leur égard tout comme il ne lui reprochait pas de leur avoir entièrement dévoué sa loyauté. Elle pouvait déjà imaginer les commentaires hors de tout doute loin d'être positifs qu'aurait Cassidian à son égard s'il voyait ce qu'elle était entrain de faire, mais elle enfouissait cette idée au plus profond d'elle, trop désireuse de voir cet instant se poursuivre.

Ses idées luxurieuses à son égard ne cessaient d'augmenter et ses remarques s'en voyaient teintées et à voir les réactions physiques qu'elle pouvait remarquer chez lui, cette curiosité était entièrement partagée. L'idée de la faire passer pour une prostituée se trouvait derrière la légère crainte qu'il ne soit qu'un beauf parmi tant d'autres, mais il se rattrapa très bien. Si bien qu'elle choisît de ne pas prolonger cette partie de la discussion, de faire comme si ça ne s'était pas passé et se concentrer sur ce qui était véritablement plus intéressant. Son auto dérision aidait d'ailleurs à ce qu'ils restent dans l'esprit plus léger de la conversation, car rapidement, il lui confirma recevoir le qualificatif de crétin tout aussi régulièrement. Prenant un peu de bière, elle avait répondu à sa question, gardant tout de même un certain mystère. Parler de sa vie sexuelle n'était intéressant que lorsqu'on pouvait échanger à ce sujet et la sienne l'intriguait tout autant. Elle avait beau savoir qu'il n'y avait pas de meilleure moyen que de le découvrir par elle-même, avoir la vision d'un homme réservait parfois des surprises. Dans ce cas par contre, James visait dans le mile pour susciter son intérêt. Elle aimait sa réponse, à dire vrai elle était absolument parfaite. « Intéressant...» Parce que oui.. L'idée du box tenait de plus en plus et cette soif chercha à s’apaiser pour le moment dans une longue gorgée de bière qui - comme elle l'avait douté - n'eus pas l'effet escompter. Elle avait à peine le temps de la déposer contre le bar que la main de James se posait contre sa hanche, l'attirant à lui et que ses lèvres rejoignaient les siennes. D'abord surprise, elle était restée une fraction de seconde sans bouger avant de se joindre à ce baiser presque animal qui lui laissait déjà entrevoir son côté sauvage qu'elle avait plus en plus envie d'explorer. Le laissant s'éloigner, son regard ne cherchait pas à fuir le sien au contraire, il y était accroché intensément jusqu'à cette proposition qui finissait de la convaincre d'aller plus loin. En cet instant, le box lui semblait trop loin et elle n'était absolument pas gênée à l'idée qu'on devine ce qu'ils s’appétaient à faire dans le seul coin plus intime de ce bar miteux, les toilettes. Rapprochant son visage, ses lèvres rejoignaient les siennes, les frôlant seulement avant qu'elle ne mordille doucement la lèvre inférieure de l'homme. « Il n'y a que l'action qui compte au final. » Et oui... Elle a envie de savoir. Flic ou pas, il l'attire et elle ne compte certainement pas se priver d'un moment qu'elle espère des plus agréables. S'éloignant du bar, Maeve ne tentait même pas d'agir discrètement alors qu'elle s'approche des toilettes, ne jetant même pas un regard derrière elle, confiante qu'il la suit déjà. Poussant la porte de la salle de bain des femmes qu'elle n'était pas surprise de constater vide, elle s'adossait contre la vanité et retirait son hoodie pendant qu'il s'approchait d'elle. Sa main venait se poser contre sa nuque dès qu'il était suffisamment près pour être à sa portée, l'approchant d'avantage. Le désir continuant de grimper alors que ses lèvres retrouvaient les siennes dans un baiser fiévreux, affamé. Délaissant sa nuque, ses mains retrouvaient son corps qu'elle libérait du tissus le recouvrant, caressant son torse de ses mains, profitant de la sensation de ses muscles sur son doigt. Prenant place contre le comptoir, ses jambes l'enlaçaient et réduisaient la distance entre leur corps, laissant leurs intimités se rapprocher malgré les barrières qui les tenaient toujours séparés. Son souffle devenait plus rapide au même rythme que l’impatience la gagnait. Elle savait qu'ils devraient sans doute aller dans l'une des cabines, mais pour l'instant elle n'avait qu'une envie et c'était de poursuivre sa découverte. Levant délicatement les bras dans les airs, elle facilitait le retrait de son débardeur, approchant ensuite ses lèvres de son cou dont elle embrassait la jugulaire.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's time to play, assholes ! ft James   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's time to play, assholes ! ft James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» no time to play hide and seek. (ft. fleur)
» L'école ça craint, Time to play #D&CO
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» [HOT] It was a night, a long time ago in the galaxy [James]
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: Dublin :: Liberties-
Sauter vers: