AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tellement intimidante - Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
LTTP Member
avatar



- Statut : Célibataire
- Origines : Dublin, Irlande
- Relations :

- Pseudo : Septee
- CELEBRITE : Dave Franco
- AGE : 29
- MESSAGES : 40
- CRÉDITS : Bazzart
- PIEGE DEPUIS : 08/11/2017
- Clovers : 0
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Tellement intimidante - Olivia   23.01.18 22:49

Je suis là, perché de ma hauteur, contemplant l’ensemble du casino. Tous s'activaient, recherchant une seule chose. Non, ce n'était pas la richesse. Non, rares étaient ceux assez bêtes pour vraiment croire qu'ils pourraient devenir riche en venant ici. Non le vrai but de leur présence ici, c'était le risque. L’adrénaline. Ce sentiment d’insécurité qui offrait le grand frisson. Certains aimaient les sensations fortes. le saut en parachute, a l’élastique, d'autres venait ici, pariant toutes leurs économies à la roulette, ou avec de simple des. D'autres préféraient le battement des cartes aux tables de poker. mais qu'importe, tout avait le même but. Se faire peur, sortir de leurs carcans habituels. Le train-train d'une vie sans émotion, enfermer dans la routine d'un travail sans intérêt, d'un mariage sans passion. Ils venaient ici pour se griser, comme lorsqu'on prend une maîtresse. Car le plus intéressant n'est pas tant le sexe, c'est le frisson du danger. L’être humain vit pour le danger bien qu'il tente de se persuader qu'il se complaît dans la médiocrité de sa petite vie.

J'observais, car c'était mon métier. Observer les gens, identifier les tricheurs, les nouvelles façons de tricher. Je n'observais pas que les clients, j'observais aussi les employer, croupier et autres éléments de notre grande entreprise. Et à cet instant, surplombant la grande pièce, mon regard s'était posé sur elle. Une blonde au charisme incroyable. Au charme fou. Elle ne laissait personne indifférent et j'avais remarqué les hommes se retournant sur son passage. Mais honnêtement, qui ne l'aurait pas fait? Je la scrutais, au travers les carreaux de la pièce qui me servait de point d'observation la majeure partie de mon temps. J'étais ici pour étudier, dans tous les sens du terme. Pour mes études et parce que je possédais cette faculté d'observation qui était obligatoire dans ce métier. Mais à cet instant, la seule chose que j'étudiais, c'était les courbes de la jeune femme. Des courbes que je connaissais déjà par cœur. Que j'avais observé mainte et mainte fois. Chaque jeune homme possédait un fantasme. Bien souvent celui-ci se reflétait au travers une image, un pub, une célébrité. Moi, c'était elle. Elle me semblait tellement inaccessible. Dans l’ensemble, chaque femme me semblait inaccessible, mais celle-ci avait ce petit truc en plus. J'avais un souci, un problème lorsque je me retrouvais seul face à une femme, c'est que j'étais incapable de tenir une conversation sans rougir, bégayer. Ici, a l’école, bref lorsque je devais communiquer de manière professionnelle, j'en étais capable, mais une fois que c'était personnel... c'était fini. Il n'y avait que Shelby qui échappait à cette règle. Elle qui était tout pour moi. Mon amie, ma confidente. Tout sauf ma maîtresse en fait. Mais cette femme; Olivia Walker, c'était autre chose. Même lorsque je devais m'adresser à elle au sujet du travail, je perdais tous mes moyens. Shelby se moquait souvent de moi lorsque je lui parlais de mon attirance pour cette femme plus âgée que moi. Elle se moquait me disant que j'aurais plus de chances de séduire Beyoncé que la belle blonde. Le pire, c'est qu'elle avait raison.

J'avais perdu la notion du temps et si Keenan m'avait surpris à ce moment-là, j'aurais sans doute pris une rouste. Soudain, elle leva les yeux vers la grande baie vitrée qui ne me protégeait en rien de son regard. Elle me transperçait de ses yeux magnifiques. Le rouge me montait aux joues, j'eut soudain chaud. Un simple regard et je perdais déjà le contrôle. Que faire? Avait-elle remarqué que je la regardais depuis longtemps? Lui faire un signe? Son regard était doux, accompagné d'un sourire et pourtant je n'arrivais pas à me sortir de cette gêne, de cette pression que je me mettais seul. Shel allait encore ce foutre de moi qui je lui raconterais mon malaise... Elle reprit sa marche, classe, précieuse, au-dessus de la masse qui l'entourait. Elle marchait... Oh bordel elle marchait vers l’ascenseur qui la mènerait directement ici....
Revenir en haut Aller en bas
 
Tellement intimidante - Olivia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: this is dublin :: Temple bar-
Sauter vers: