AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Can you find Isabel ? / Claire Bicham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Strangers
avatar





- Statut : Célibataire
- Origines : Père Anglais, Mère Américaine.
- Relations : A venir !
- Pseudo : AS
- CELEBRITE : Sam Claflin
- AGE : 30
- MESSAGES : 30
- CRÉDITS : Giphy & moi
- PIEGE DEPUIS : 04/05/2018
- Clovers : 53
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t5123-ian-sanders-fiche#58507
MessageSujet: Can you find Isabel ? / Claire Bicham   10.05.18 23:53

Can you find Isabel ?





Ian avait laissé le van (un vieux modèle, blanc sale, avec déjà un bon 50 000 au kilomètreur) en dehors de la ville à quelques centaines de mètres d'une fermette. A priori où il ne dérangerait personne. Ne surtout rien déranger dans l'ordre naturel. C'était pour ainsi dire la devise des Sanders. Le Saint Graal. Et pourtant ça n'avait pas empêcher le diable d'entrer dans la demeure.
Le bon sens lui avait fait acheter un plan du coin, dans l'une des dernières stations essence, qu'il avait croisé en arrivant. Pour ce qui était de la langue... il composerait avec de l'anglais. Ça plus les quelques indications de son contact et il allait à la découverte de Dublin. Une ville qui n'était pas du tout dans le top de ses visites. Mais Isabel se chargeait de le faire voyager dans des contrées imprévues. Il l'avait maudite plus d'une fois dans cette itinérance infructueuse. Et il le ferait sans doute encore.
Une découverte succincte de la capitale donc. Grâce au Lord Ian savait que l'Irlande avait été une Seigneurie du Royaume d'Angleterre... Sans doute pour cela, retrouvait-il un peu de l'esprit de Londres, dans ses rues pavés et ses façades bigarrées. Il sourit en voyant l'acier taillé pour les cochés des églises. Une terre de croyants.
Quoique curieux notre ami, il ne se laissait pas aller au pas paresseux du touriste. Il voulait rencontrer son contact avant la tomber de la nuit. Chaque heure était comptée dans cette interminable chasse à l'homme, ou plutôt, à la demoiselle.

Il se retrouva dans Temple Bar un peu plus rapidement qu'il ne l'avait calculé. L'ambiance de ce quartier le séduisait tout de suite. Ian aimait voir et sentir battre le cœur d'une cité. Une force ancestrale remontait de ces rythmiques. Il y puisait toujours une grande source d'énergie et d'inspiration.
L'être humain avait cette étrange capacité d'habiter le monde avec éclat. En cela il était fascinant. Ian était à peu près sûr, non en fait il était quasiment certain, que cette fascination avait attiré Isabel. Exactement comme le papillon va vers la flamme. Dans un piège. Et ce malgré tout ce qui leur avait été enseigné. Voilà ce qui le mettait vraiment en rogne. Elle savait. Et pourtant, lorsqu'il observait tout ces inconnus, il est vrai que Ian avait un peu de mal à lui en vouloir.

Le commissariat ne devait plus être qu'à six cent mètres. Ian pressait le pas. Il avait beau avoir fait ça, une dizaine de fois le regain, d'espoir venait lui fouetter la nuque. Cette piste, il l'avait suivit à tout allure. Il pouvait pressentir qu'Isabel était venue ici. Peut-être était-elle encore ici.
Avant de s'avancer dans la rue, Ian s'arrêta devant la vitrine du boutique de mode. Il s'en servait comme d'un miroir. La petite trentaine, mince, le teint halé par la vie au grand air, les cheveux éclaircis par l'iode et le soleil, il était esthétiquement appréciable. Mais, ses vêtements trahissaient son long parcours. Ses cernes le manque évident de sommeil. Peut-être aurait-il mieux fait de prendre une douche avant de venir. Il était de toute façon trop tard pour faire machine arrière. Il passa une main peu convaincu dans sa tignasse et reparti.

A force d'avoir été frapper à ce genre de portes, Ian commençait à en comprendre leur fonctionnement. C'était, à peu de choses près la même chose, quelque soit le pays. Il passa donc le seuil principal et s'avança dans le hall pour aller au comptoir d'accueil. Il adressait un sourire dés plus poli à la personne postée là. L'expérience prouvait qu'il valait toujours être en bon rapport avec les intermédiaires.
Même chose son discours était rôdé. Il savait quelle information donner à qui, quand comment. Oui, en plus de la faire voyager, elle lui donnait les bases pour devenir inspecteur. Autant dire qu'il s'en serait bien passé. Ou en tous les cas pour ce genre d'enquête. Le monde regorgeait de tant de mystères. Mais Ian devait courir après sa sœur.
Un agent lui demandait de patienter. Ce qu'il faisait sagement, tout en observant l'Irlandais dans son élément. Oui, il était plus ou moins au courant que cette île était le bataillon d'une longue et éprouvante bataille idéologique. Le prétexte, pour des comportements extrêmes, comme l'est toujours le temps de la guerre...

On l'escortait jusqu'au bureau de l'enquétrice. Il était lassé par l'aménagement de ce genre d'endroit. Les concepteurs avaient un goût pour une décoration souvent froide et sans vie.

- «  Bonjour Commandant. Ian Sanders. Nous nous sommes parlés au téléphone avant-hier. A propos d'une affaire de disparition... celle de ma sœur, Isabelle. » Introduisait ainsi le jeune Sanders.

Ian souriait poliment. Il ne s'attendait pas à ce qu'une gradée soit aussi jeune.
Il fit glisser son sac-à-dos de son épaule et fit coulisser la fermeture principale, pour en extraire le dossier de recherche. La pochette était déchirée par endroit à cause des multiples transfères. Mais le plus important était le contenu. Une masse d'informations qui était tout à fait correcte pour quelqu'un sans aucune formation dans le métier.

- «  Votre collègue vous à parler de la plaque d’immatriculation ?  » Dit-il en tendant la copie d'un radar qu'un agent avait bien voulu lui faire à Cantorbery.
Revenir en haut Aller en bas
the law
avatar





- Statut : Célibataire
- Origines : Irlandaise
- Pseudo : Jamesous
- CELEBRITE : Caitriona Balfe
- AGE : 22
- MESSAGES : 60
- PIEGE DEPUIS : 23/01/2018
- Clovers : 55
Voir le profil de l'utilisateur http://lttp.forumactif.org/t4804-claire-bicham http://lttp.forumactif.org/t4838-claire-bicham-commandant-de-pol http://lttp.forumactif.org/t4839-les-dossiers-de-claire-bichamhttp://lttp.forumactif.org/t4839-les-dossiers-de-claire-bichamhttp://lttp.forumactif.org/t4839-les-dossiers-de-claire-bicham
MessageSujet: Re: Can you find Isabel ? / Claire Bicham   06.06.18 17:36

Can you find Isabel ?
Feat. Ian Sanders


« Du thé ! Il me faut du thé ! » glapit Claire. Le précieux liquide doré ne semblait pas vouloir s’infuser assez rapidement dans sa bouilloire à l’allure austère. Le fer forgé n’aidait en rien à voir au travers évidemment ! La commandante gémit en faisant les cent pas dans son bureau. Elle était arrivée au commissariat à cinq heures du matin pour observer le changement de quart de ses effectifs. Son regard inquisiteur avait regardé chaque homme et femme de haut en bas, surveillé chaque geste et mouvement. Elle se devait de connaître les équipes sous sa responsabilité.

Mais à quatorze heures, elle comprenait désormais que sa jeunesse était derrière elle. Claire payait douloureusement le prix de ses nuits de trois heures depuis qu’elle était arrivée au poste. Cependant, son nouveau travail impliquait tant qu’elle ne voyait pas comment faire autrement. Au-delà de l’aspect représentatif et autoritaire du statut de commandante de la police, elle se devait de gérer de nombreux aspects plus terre à terre en interne.

Certains disaient qu’elle s’impliquait, qu’un bon commandant devait se montrer présent seulement pour pousser un coup de gueulante. Claire n’était pas de cet avis. Elle pensait au contraire que l’autorité et le respect demandait du temps. Et des preuves. Ces deux aspects s’obtenaient qu’en se montrant impliqué, disponible. Là. Qui plus est la jeune femme devait s’avouer que les enquêtes lui manquaient, le terrain. L’adrénaline, la peur, la pression. Tout ces éléments qui la faisait se sentir vivante, indispensable. Ce rôle purement administratif qu’on lui avait confié était si différent qu’elle doutait parfois de s’y épanouir.

Aussi Claire s’était-accordée une folie. Puis deux. La première avait été son droit de veto sur les enquêtes qu’elle voulait coordonner de loin. La deuxième était de mener une propre affaire comme au bon vieux temps. Rien de chronophage ou défrayant les chroniques. Du moins l’espérait-elle. C’était pour ça qu’elle avait décidé de s’occuper d’une disparition qui semblait si banale. Une jeune femme disparue, un frère la cherchant. Coup classique de la fugue, de la fuite ou de quelque perversion.

Lorsque le jeune homme entra, Claire faillit bien sursauter. Elle avait oublié son rendez-vous avec l’américain ! Elle le détailla rapidement. Mignon, sûrement un cœur charmant pour les femmes de son âge. Mais pas vraiment le genre de la commandante. Elle lui adressa un sourire aimable et lui montra la chaise.

« Ah oui… Ian Sanders. Asseyez-vous. Je comprends votre hâte de retrouver votre sœur. Mais il va vous falloir me narrer toute l’histoire. Du début. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Can you find Isabel ? / Claire Bicham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soupe aux tomates claire
» une chose ne semble pas claire
» Naufrage du LERIDA le 2/03/1869 pour Marie-Claire JACQUET
» Marie Claire Idées n°68 ou Tuto de store qui s'enroule
» RAL et peau très claire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look through the pain :: this is dublin :: Temple bar :: Police Station-
Sauter vers: